in ,

Le temps passé sur les jeux vidéo explose en raison du confinement !

Crédits : Lyncconf Games / Flickr

Alors qu’environ 4 milliards d’humains font l’objet d’un confinement ou de mesures de distanciation sociale, le temps passé sur les jeux vidéos est en forte hausse. Évidemment, ceci n’est pas très étonnant dans la mesure où le jeu vidéo a notamment pour but de tuer l’ennui.

Les confinés jouent davantage aux jeux vidéo

Le dernier bilan de la pandémie de Covid-19 fait état de 1,7 millions de cas confirmés pour plus de 100 000 décès. Actuellement, environ 4 milliards de personnes sont confinées ou soumises à des mesures de distanciation sociales. Les personnes contraintes de rester à la maison doivent évidemment s’occuper. Or, parmi les activités possibles à la maison, nous retrouvons quasi inévitablement les jeux vidéos.

Dans un article publié par The Hollywood Reporter le 6 avril 2020, il est question de Nielsen Games, une société faisant office d’observatoire sur le jeu vidéo. Or, cette société a réalisé un sondage auprès de 3 000 personnes vivant aux États-Unis mais également en France, en Allemagne et au Royaume-Uni. L’objectif ? Mesurer l’augmentation du temps passé sur les jeux vidéos dans ces pays où un confinement a été mis en place.

jeux vidéo gaming
Crédits : Max Pixel

Une augmentation de 38 % en France

Selon les résultats, le temps passé sur les jeux vidéo a augmenté de 45 % aux États-Unis, de 38 % en France, de 29 % au Royaume-Uni et de 20 % en Allemagne. Par ailleurs, il faut savoir que les résultats concernent la semaine du 23 au 29 mars. Ainsi, ceci apporte définitivement la preuve d’une tendance qui était pourtant prévisible.

Selon Nielsen Games, la pratique des jeux multijoueurs en ligne a augmenté de 29 % aux États-Unis, de 17 % au Royaume-Uni et de 12 % en France. Toutefois, un nombre non négligeable de français ont répondu avoir augmenté leur pratique de jeux multijoueurs “en personne”.. Or, ceci est vivement déconseillé en raison du risque de transmission du coronavirus Covid-19, à moins qu’il soit pratiqué dans le cadre de la famille rapprochée.

Le 1er avril 2020, nous évoquions la solidarité numérique pour sauver les réseaux de la saturation. En effet, Internet représente l’outil privilégié de ce confinement pour faire face à l’ennui. La fréquentation a largement augmenté, qu’il s’agisse des plateformes cinématographiques, des réseaux sociaux et comme évoqué plus haut, des jeux en ligne. Toutefois, il faut savoir qu’actuellement, la part des personnes en télétravail est sept fois plus importante que d’habitude. Autrement dit, le risque de surcharge existe bel et bien et pourrait impacter bon nombre d’entreprises.