in

Le télescope WFIRST nommé en l’honneur de la “mère de Hubble”

Crédits : NASA

Ne l’appelez plus WFIRST ! L’un des télescopes les plus attendus vient d’être nommé Nancy Grace Roman, première astronome en chef de la NASA et “mère de Hubble”.

WFIRST, le futur télescope à infrarouge de la NASA est, avec le James Webb Telescope, l’un des observatoires les plus attendus de ces prochaines années. Lancé en 2025, son vaste champ de vision lui permettra d’explorer certains des plus grands mystères du cosmos, tels que la force noire qui est responsable de l’accélération de l’expansion de l’univers. Il sera également assez puissant pour dénicher et caractériser de nouvelles exoplanètes.

Alors qu’il est toujours en cours de développement, l’instrument vient d’être rebaptisé par la NASA en l’honneur de Nancy Grace Roman. Décédée en 2018, cette femme de science a notamment “ouvert la voie à des télescopes spatiaux axés sur l’univers plus large“, écrit l’agence dans un communiqué.

Qui était Nancy Grace Roman ?

Née le 16 mai 1925 à Nashville dans le Tennessee, Nancy Grace Roman sut qu’elle voulait devenir astronome dès sa septième année. À l’époque, il était malheureusement encore vivement déconseillé aux femmes de se tourner vers les sciences. Néanmoins, elle fut tout de même encouragée par le chef du département de physique du Swarthmore College où elle étudiait, ce dernier lui assurant qu’elle “pourrait y arriver”, raconte la NASA.

La jeune femme obtint ainsi l’équivalent d’une licence universitaire française en 1946, puis un doctorat en astronomie en 1949 à l’université de Chicago.

Nancy Grace Roman resta ensuite étudier à Chicago pendant plusieurs années durant lesquelles elle fit plusieurs découvertes sur les compositions stellaires. Consciente que ses chances d’obtenir un poste dans une université en tant que femme étaient minces à cette époque, elle décida d’intégrer le US Naval Research Laboratory avant de finalement rejoindre la NASA en 1959, six mois seulement après la création de l’agence.

wfirst
Le Dr. Nancy Roman. Crédits : NASA

La mère de Hubble

Dès son arrivée, c’est elle qui dirigea le département d’astronomie. Elle prit alors vite conscience que si nous voulions “voir l’univers à travers des yeux plus puissants”, la NASA devait envoyer des télescopes dans l’espace.

Sous sa direction, l’agence lança quatre observatoires en orbite entre 1966 et 1972 qui peuvent être considérés comme les précurseurs de Hubble. Ce dernier vit finalement le jour grâce à l’astronome qui réussit à convaincre la NASA et le Congrès qu’il était prioritaire de lancer “le télescope spatial le plus puissant que le monde ait jamais vu“.

C’est d’ailleurs pour cette raison que Nancy Grace Roman est aujourd’hui considérée comme la “mère de Hubble”, lancé il y a 30 ans.

C’est grâce au leadership et à la vision de Nancy Grace Roman que la NASA est devenue une pionnière de l’astrophysique et a lancé Hubble, le télescope spatial le plus puissant et le plus productif du monde, a déclaré l’administrateur de la NASA, Jim Bridenstine. Je ne vois pas de meilleur nom pour WFIRST, qui sera le successeur des télescopes Hubble et Webb de la NASA“.

Source