in

Le télescope Hubble est en panne, mais il devrait bientôt redémarrer

Vue arrière du télescope Hubble. Crédits : NASA

Le 13 juin 2021, le télescope spatial Hubble a cessé de fonctionner à cause d’un problème avec son ordinateur de charge utile. Ce dysfonctionnement est probablement lié à une exposition prolongée au rayonnement de l’espace. Des opérations sont en cours pour tenter de réparer l’observatoire.

Hubble, qui fêtait l’année dernière sa 30e année en orbite, a interrompu ses opérations dimanche 13 juin, a déclaré la NASA. D’après l’équipe de mission, le problème serait lié à la dégradation de l’un des modules de mémoire de l’ordinateur de charge utile (un système standard Spacecraft Computer-1 (NSSC-1) construit dans les années 1980) qui contrôle les instruments scientifiques de l’observatoire. Ce dimanche, l’ordinateur principal du télescope ne recevait plus de données de cet ordinateur de charge utile. Il a donc placé tous les instruments de l’observatoire en “mode sans échec” avant d’envoyer un message d’erreur aux équipes au sol.

Ce module de mémoire avait été remplacé pour la dernière fois en 2009 par une équipe d’astronautes lors d’une mission d’entretien.

Des problèmes “attendus”

L’analyse indique que l’erreur est probablement due à un problème de mémoire dégradée”, peut-on lire dans un communiqué. “La mémoire peut se dégrader avec le temps en raison d’années d’exposition aux radiations dans l’espace. Des problèmes comme celui-ci sont attendus, c’est pourquoi il y a des modules de mémoire de sauvegarde sur le vaisseau spatial vers lesquels nous pouvons basculer si nécessaire”.

L’équipe de mission est actuellement en train de basculer vers ces autres modules de mémoire. Une fois ce processus terminé, et que l’observatoire aura été de nouveau testé, il reprendra ses opérations normales.

En supposant que ce problème soit corrigé via l’une des nombreuses options disponibles pour l’équipe des opérations, Hubble devrait continuer à faire des découvertes étonnantes jusqu’à la fin des années 2020 ou au-delà“, a déclaré à Space.com l’équipe des opérations du Goddard Space Flight Center.

hubble
Mise en place de l’instrument COS durant la mission STS-125. Crédits : NASA

Ce n’est pas la première fois que l’observatoire essuie des problèmes techniques. Une première mission d’entretien avait en effet été lancée dès 1993 dans le but de corriger une erreur avec le système de contrôle de pointage de l’observatoire et des problèmes avec la forme de son miroir primaire. D’autres missions ont ensuite été programmées tout au long du programme de navette spatiale américaine.

Plus récemment, en mars dernier, Hubble était également entré en “mode sans échec” après avoir subi un problème logiciel. Il s’est ensuite remis en marche quelques jours plus tard.