in

Le Soleil mourant pulvérisera tous les astéroïdes du Système solaire

Crédits : Nasa/JPL - Caltech

D’après une étude, le rayonnement électromagnétique des étoiles mourantes semble suffisamment violent pour pulvériser tous les astéroïdes aux alentours.

Au cours de récents travaux, des chercheurs de l’Université de Warwick, au Royaume-Uni, et de l’Université du Colorado, ont examiné les conséquences de l’effet YORP dans les systèmes stellaires. Nommé d’après les quatre scientifiques qui ont contribué à l’idée (Yarkovsky, O’Keefe, Radzievskii et Paddack), ce phénomène explique les modifications de la rotation des astéroïdes à cause du rayonnement stellaire.

La fin de vie du Soleil

Prenons l’exemple de notre étoile. Dans six milliards d’années environ, le Soleil commencera à manquer de carburant (l’hydrogène). Il commencera alors à gonfler comme un ballon, engloutissant les planètes intérieures dans le processus. En plus de croître en taille, notre étoile deviendra également beaucoup plus lumineuse produisant un rayonnement électromagnétique très intense. Certaines étoiles pourraient même devenir jusqu’à 10 000 fois plus brillantes.

Lorsque ce rayonnement se dispersera dans le Système solaire, les objets postés sur son passage, dont les astéroïdes, l’absorberont. Il se déplacera ensuite à travers et sera redistribué avant d’être libéré à partir d’un point différent. Ce processus va ainsi créer un “déséquilibre”, qui entraînera alors un “effet de couple”. Les astéroïdes se mettront alors progressivement à tourner sur eux-mêmes.

De la “poudre” d’astéroïdes

Ce que suggère cette étude, c’est que ce rayonnement émis par le Soleil à la toute fin de sa vie sera tellement puissant qu’une fois absorbé par les astéroïdes, il les fera tourner sur eux-mêmes à des vitesses tellement élevées qu’ils se désagrégeront.

Le processus ne durer que quelques millions d’années, ce qui est très court en échelles astronomiques. Cependant, il devrait selon les calculs “avoir la peau” de tous les astéroïdes de notre système.

La plupart se décomposeront en plus petits morceaux de quelques mètres de diamètre. Même les objets situés au niveau des orbites de que Neptune et Pluton seront pulvérisés. Autrement dit, les ceintures d’astéroïdes entre Mars et Jupiter et la ceinture de Kuiper au-delà de Neptune ne survivront pas à cette phase critique.

astéroïdes
Vue d’artiste d’une ceinture d’astéroïdes autour de l’étoile brillante Vega. Crédits : NASA / JPL-Caltech.

Une fois notre Soleil arrivé “en bout de ligne”, il se contractera ensuite rapidement en une naine blanche. Ce “cadavre d’étoile” devrait avoir la taille de la Terre. Sa luminosité tombera également à des niveaux inférieurs à ceux actuellement enregistrés. Les débris des astéroïdes pulvérisés quelques millions d’années plus tôt se rassembleront quant à eux pour venir s’enrouler autour.

Les détails de l’étude sont publiés dans les Avis mensuels de la Royal Astronomical Society.

Articles liés :

La Russie veut installer des télescopes sur la Lune pour observer les astéroïdes

La moitié de nos océans pourraient provenir de ces astéroïdes

VIDÉO : les gouttes de pluie percutent le sable comme des astéroïdes