in

Le seul orang-outan albinos connu se porte bien un an après sa libération

Alba le jour de sa libération. Crédits : BOSF

Alba est la seule orang-outan albinos connue dans le monde. Libérée il y a un an, elle semble aujourd’hui vivre sa vie tranquillement dans les forêts de Bornéo.

Alba, une femelle orang-outan albinos, n’a pas connu que des jours heureux. En 2017, des habitants curieux du village de Tanggirang, situé dans la partie indonésienne de Bornéo, l’ont en effet capturée et maintenue prisonnière pendant deux jours. Elle avait été finalement secourue par des membres de la Central Kalimantan Natural Resources Conservation Agency (BKSDA) et de la Borneo Orangutan Survival Foundation (BOSF).

Une longue convalescence

Paniquée et complètement déshydratée, la femelle orang-outan avait alors été immédiatement transférée dans un centre spécialisé dans le but de la remettre sur pieds. Au départ, les écologistes pensaient qu’elle serait remise en liberté au bout de quelques jours. Cependant, les opérations ont pris plus de temps que prévu. Cinq mois plus tard, la femelle était finalement apte à être relâchée dans la nature.

Durant son séjour, les écologistes ont également pris soin d’éviter les contacts au maximum pour qu’elle ne s’habitue pas aux humains. Toutefois, Alba est visiblement très méfiante de nature. Étant albinos, la femelle souffre en effet d’une mauvaise vision, d’une mauvaise audition et d’une sensibilité accrue à la lumière. Cela a sans doute minimisé les risques d’attachement avec les soignants.

Toujours est-il que le 19 décembre 2018, Alba a enfin pu être relâchée avec l’un de ses congénères nommé Kika dans le parc national de Bukit Baka Bukit Raya.

orang-outan
Alba le jour de sa libération. Crédits : BOSF

Alba toujours en pleine forme

Selon un communiqué récent de la BOSF, la femelle orang-outan se porte aujourd’hui très bien. Un peu plus d’un an après son retour dans la jungle, elle se déplace librement, se nourrit normalement et n’hésite pas interagir avec les siens.

« J’ai reçu des informations selon lesquelles Alba est capable d’une exploration approfondie, ainsi que d’une recherche de nourriture habile« , déclare Agung Nugroh, chef du parc national de Bukit Baka Bukit Raya. « Elle se construit également des nids et socialise avec d’autres orangs-outans libérés dans le parc national. C’est vraiment positif. Nous espérons tous qu’Alba continuera à survivre dans cette forêt le plus longtemps possible« .

orang-outan
Capture d’écran / BOSF

On rappelle que les orangs-outans sont classés « en danger critique d’extinction » sur la liste rouge de l’UCIN.

Selon une étude publiée il y a quelques mois dans la revue Current Biology, près de la moitié des orangs-outans vivant sur l’île de Bornéo auraient été tués entre 1999 et 2015. Cela représente plus de 100 000 individus. Et le défrichement des zones forestières pour faire de la place aux plantations de palmiers à huile est directement en cause.

Source

Articles liés :

Comme les humains, les orangs-outans sont capables de “parler du passé”

Une étude extraordinaire menée sur le véritable “Bigfoot”

Une nouvelle espèce d’orang-outan découverte, déjà menacée