in

Le rover chinois est tombé sur une substance étrange sur la Lune

Crédits : Projet d'exploration lunaire de Chine

L’Agence spatiale chinoise annonce être tombée, grâce au rover lunaire Yutu-2, sur une substance étrange ressemblant à du gel sur la face cachée de la Lune. Les chercheurs ne sont pas encore sûrs, mais il pourrait s’agir de verre fondu.

La Chine évolue depuis quelques mois sur la face cachée de la Lune. Un alunissage inédit qui permettra d’en apprendre davantage sur la formation de notre satellite, sur le Big Bang, ou encore de comprendre la distribution de l’eau sur la Lune. Le 28 juillet dernier, alors que le rover Yutu-2 s’apprêtait à “éteindre les machines” pour faire sa “sieste” habituelle de midi – qui le protège contre les températures élevées et les radiations du soleil -, les chercheurs chinois ont repéré un objet étrange sur l’une de ses photos récemment transmises.

Probablement du verre fondu (puis durci)

Au fond d’un petit cratère d’impact, une substance brillante et “semblable à du gel” semblait en effet se détacher du reste. Les responsables de la mission ont alors décidé de reporter la mise en veille du rover pour aller voir cet objet d’un peu plus près (nous n’avons pas encore de photos). Nous savons seulement que cet étrange matériau se distinguait du régolithe environnant par sa forme, sa couleur et sa texture.

Pour l’heure, rien de concret quant à la nature de l’objet, mais il pourrait s’agir, selon les premières analyses visuelles, de verre fondu formé suite à l’impact responsable du cratère. Ce phénomène, qui vitrifie les environs en raison de l’énorme chaleur puis du refroidissement du sol, est appelé “impactite”.

Lune
Les traces de Yutu-2 dans le cratère où fut identifiée cette étrange substance ressemblant à un gel. Crédits : China Lunar Exploration Project

Pas une première

Notons que cette nouvelle découverte de Yutu-2 n’est pas la première à déconcerter les chercheurs. Au premier abord du moins. Harrison Schmitt, astronaute et géologue d’Apollo 17 (celui qui a développé une réaction allergique à la poussière de Lune), était en effet tombé sur un sol orangé près du site d’atterrissage de la mission Taurus-Littrow en 1972. Il avait finalement été établi que ce matériau avait été créé lors d’une éruption volcanique explosive survenue il y a 3,64 milliards d’années.

Pour en revenir à Yutu-2, notez que le rover s’est depuis rendormi – le 7 août – pour passer la nuit lunaire (il fonctionne à l’énergie solaire). Il s’est réveillé le 25 août dernier et poursuit actuellement son voyage en terrain inexploré vers l’ouest. Les chercheurs devraient le remettre hors tension pour une neuvième nuit lunaire aux alentours du 5 septembre prochain. Depuis son arrivée, la machine aura tout de même parcouru plus de 270 mètres.

Articles liés :

Pourquoi la NASA va chercher des traces de vie sur Europe, la lune de Jupiter

Mars : voici les effets sur le cerveau d’un long voyage dans l’espace

Que sont devenues les graines qui ont fait le tour de la Lune en 1971 ?