in

Le Râle de Cuvier a colonisé deux fois le même endroit en plusieurs dizaines de milliers d’années

Crédits : Francesco Veronesi / Wikipédia

Dans l’océan Indien, des chercheurs ont observé pour la première fois un cas d’évolution itérative chez des oiseaux. En effet, le Râle de Cuvier a colonisé deux fois le même endroit en l’espace de plusieurs dizaines de milliers d’années.

Une évolution surprenante

Dans un article publié par le National History Museum (Royaume-Uni) en 2019, le paléontologue Julian Hume a fait part d’une histoire tout à fait étonnante. L’intéressé s’est penché sur le cas du Râle de Cuvier, un oiseau vivant actuellement sur les îles Aldabra, un atoll des Seychelles, dans l’océan Indien. Or, la caractéristique principale de cet oiseau n’est autre que son inaptitude à voler.

Le chercheur explique que le Râle de Cuvier a colonisé les îles Aldabra à deux reprises au cours de l’histoire. Formé il y a 400 000 ans, l’atoll reçoit très vite la visite de cet oiseau endémique de Madagascar après que ce dernier eut colonisé d’autres îles telles que La Réunion et Maurice. Toutefois, en colonisant les îles Aldabra, le Râle de Cuvier suit une évolution particulière. En effet, ce dernier perd totalement sa capacité à voler. L’hypothèse la plus pertinente pouvant expliquer cette évolution est qu’en l’absence de prédateur, l’oiseau à petit à petit perdu l’utilité d’une mobilité aérienne.

rale cuvier oiseau
Crédits : Charles J Sharp / Wikipedia

Double colonisation

Il y a environ 136 000 ans, les îles Aldabra sont complètement submergées. Aucune vie ne survit au désastre, pas même notre fameux Râle de Cuvier. Toutefois, il y a 100 000 ans, notre planète connaît une nouvelle ère glaciaire et, à cette occasion, l’atoll se reforme. Cette réapparition de l’atoll permet au Râle de Cuvier de revenir coloniser les lieux.

Afin d’arriver à cette conclusion, l’équipe de Julian Hume a analysé les fossiles de ces oiseaux avant et après la submersion de l’atoll. Selon l’étude, l’oiseau serait à nouveau parti de Madagascar afin de coloniser d’autres îles de l’océan Indien. De plus, si le Râle de Cuvier est à nouveau allé coloniser les îles Aldabra, celui-ci a également suivi la même évolution. En effet, l’oiseau a une seconde fois perdu sa capacité à voler !

Ce phénomène d’évolution itérative (ou répétitive) est extrêmement rare. C’est d’ailleurs la toute première fois que celui-ci est observé chez des oiseaux. Or, il faut savoir que ce genre de phénomène dépend de nombreux facteurs. Concernant le cas du Râle de Cuvier, l’absence de prédateur et même de compétition sur l’atoll semble avoir été déterminant.