in

Le plus petit singe du monde vivait il y a 12,5 millions d’années

Les dents fossilisées de Simiolus minutus, un petit singe qui vivait en Afrique de l’Est il y a 12,5 millions d'années (Miocène). Crédits : James B. Rossie, Andrew Hill

Une équipe de paléoprimatologues annonce avoir identifié une toute nouvelle espèce de singe anthropoïde, probablement le plus petit ayant jamais existé dans la famille des grands singes. Pesant environ 3,5 kg, le primate évoluait au Kenya il y a environ 12,5 millions d’années.

C’est une minuscule molaire fossilisée retrouvée en 2004 dans les collines de Tugen, au Kenya, qui a mis les chercheurs sur la piste. Deux autres dents similaires avaient déjà été découvertes lors de fouilles antérieures. Ce n’est qu’aujourd’hui que la nouvelle espèce est officiellement identifiée. Simiolus minutus, probablement la plus petite espèce de singe anthropoïde jamais découverte, ne pesait que 3,5 kilos environ. Les détails de l’étude paraîtront en décembre prochain dans le Journal of Human Evolution.

Sélection naturelle

Comment et pourquoi cet ancien petit singe a-t-il disparu ? Difficile à dire, mais les chercheurs soupçonnent une concurrence négative avec les singes colobinés (sous-espèce de primates) qui commençaient à se multiplier à cette même époque (Miocène). Les singes colobinés étaient les petits nouveaux, et ils ont du rivaliser avec ces singes minuscules pour se nourrir, explique en effet à Live Science James Rossie, de la Stony Brook University de New York et principal auteur de l’étude.

Concurrence

À l’instar de ces nouveaux arrivants, Simiolus minutus se nourrissait en effet également de feuilles et de fruits (en témoigne l’analyse de ses dents). En concurrence directe avec les singes colobinés, plus grands et plus forts, les petits singes incapables de rivaliser n’auraient alors pas pu suivre le rythme imposé. En d’autres termes, les singes colobinés avaient de vraies armes pour se nourrir, tandis que Simiolus minutus n’avait que des couverts en plastique, pour reprendre l’analogie faite par James Rossie.

chimpanzé Simiolus singe
La dentition d’un chimpanzé, à gauche, par rapport à une molaire de Simiolus minutus, au centre. La figure de droite représente le même palais de chimpanzé, mais réduit pour correspondre à la molaire de Simiolus. Crédits : James B. Rossie, Andrew Hill

Rappelons que le plus petit singe (anthropoïde, donc) actuel est le gibbon, avec un poids moyen estimé entre 4 et 13 kilos selon les spécimens. Vous les retrouverez dans les forêts tropicales indienne et indonésienne, mais également dans les îles de Sumatra, de Bornéo et de Java.

Source

Articles liés : 

Est-il vraiment impossible pour les grands singes de parler ?

Des muscles que l’on pensait être exclusivement humains ont été découverts chez d’autres grands singes

Les singes aussi se servent de fils dentaires pour se nettoyer les dents