in

Le plus ancien dinosaure à long cou jamais découvert

dinosaure sauropode Macrocollum itaquii
Impression d'artiste des trois dinosaures à long cou récemment découverts. Crédits : Müller, R. et al. Lettres de biologie. 2018

Une équipe de paléontologues annonce avoir découvert au Brésil une toute nouvelle espèce de dinosaure au long cou. C’est la plus ancienne jamais enregistrée. Les détails de l’étude sont publiés dans les Biology Letters.

Rodrigo Temp Müller, paléontologue à l’Université fédérale de Santa Maria, au Brésil, a reçu en 2012 un coup de fil de sa maman. Cette dernière lui a alors expliqué que son oncle était tombé sur une roche contenant plusieurs ossements fossiles dans une propriété rurale de Agudo, dans le sud du Brésil. Arrivé sur place, le paléontologue eut alors la surprise de remarquer la présence non pas d’un, mais de trois animaux appartenant à une toute nouvelle espèce.

Le plus ancien dinosaure à long cou jamais découvert

Il s’agit de trois squelettes fossilisés de trois dinosaures de la même espèce présentant chacun un crâne très bien préservé. Les analyses qui ont suivi ont alors confirmé qu’il s’agissait de trois dinosaures sauropodes (dinosaures au long cou, comme le brachiosaure ou le diplodocus) qui, de manière surprenante, évoluaient il y a environ 225 millions d’années. Surnommée Macrocollum itaquii, l’espèce est ainsi la plus ancienne au long cou jamais découverte.

« Nous pouvons considérer qu’il s’agit d’un long cou lorsque celui-ci est à peu près aussi long que la région du tronc, explique le paléontologue. Le cou de ce nouveau dinosaure est proportionnellement deux fois plus long que celui des précédents sauropodomorphes, tels que Buriolestes schultzi et Eoraptor lunensis ».

Diplodocus
Des chercheurs ont cultivé en laboratoire le repas des plus grands dinosaures de la planète, comme le Diplodocus. Crédits : Wikimedia Commons

Un « petit » sauropode

En témoigne cette incroyable découverte, il semblerait ainsi que des dinosaures au long cou évoluaient déjà durant le Norien (de 227 à 208,5 millions d’années). Sur le plan physique, ces dinosaures paraissaient en revanche plus petits que les grands sauropodes connus qui évolueront 100 millions d’années plus tard. M. itaquii ne mesurait en effet que 3,5 mètres de long pour une centaine de kilos seulement. Ces trois spécimens étant encore juvéniles, il est donc fort probable que les adultes présentaient des mensurations plus avantageuses.

Bipèdes et grégaires

Autre caractéristique : contrairement aux plus grands sauropodes connus qui évoluaient sur quatre pattes, M. itaquii était de son côté bipède. Il présentait une petite tête, avait une énorme griffe en guise de pouce et l’analyse de ses dents suggère qu’il était herbivore, même « s’il a peut-être complété son régime avec de la viande », ajoute le chercheur.

Enfin, les trois fossiles ayant été retrouvés au même endroit et tous étant datés de la même époque lointaine, il est également probable que ces dinosaures aient eu un comportement grégaire, préférant la vie sociale de groupe à une existence solitaire.

Source

Articles liés : 

Si les œufs des oiseaux sont colorés, c’est à cause des dinosaures

Si vous avez besoin de crème solaire, c’est peut-être à cause des dinosaures

Il y avait déjà des poissons mangeurs de chair au temps des dinosaures