in

Le père du Segway veut créer une usine à organes !

Crédits : mark6mauno / Wikipedia

Inventeur du célèbre Segway PT, l’américain Dean Kamen travaille actuellement sur de nombreux projets dont certains touchent à la santé. Dernièrement, l’intéressé a fait une déclaration fracassante. En effet, il est question de la construction d’une usine à organes humains !

Un inventeur très actif

Qui n’a jamais vu un Segway PT ? Devenu célèbre, ce gyropode a signé le succès de son inventeur Dean Kamen depuis sa mise sur le marché en 2001. Or, l’intéressé a de nombreuses inventions à son actif, comme la pompe à insuline individuelle et l’iBOT, un véhicule à six roues pour handicapés permettant de monter des escaliers. En 2010, Dean Kamen avait pas moins de 440 brevets à son actif !

Depuis l’aventure Segway et la vente de cette société en 2009, l’inventeur ne s’est pas arrêté, comme l’explique un article publié dans OneZero le 17 juin 2020. En effet, les projets sont nombreux. Citons par exemple le Slingshot, un purificateur d’eau destiné aux pays en voie de développement ou encore une prothèse robotique pour les soldats amputés. Le projet le plus insolite semble être cette sorte de canon dont l’objectif est d’envoyer des officiers de police sur le toit des immeubles !

segway PT gyropode
Le Segway PT, gyropode à grand succès sorti en 2001.
Crédits : Richard / Wikipedia

Une fabrique à organes

Alors que les idées n’ont jamais cessé de fourmiller dans l’esprit de Dean Kamen, la dernière en date interroge. En effet, il est question de la construction d’une usine à organes humains. Le fait est que l’annonce étonne, surtout que la fabrication de la plupart des organes internes n’existe pas. Au mieux, nous en sommes seulement au stade de recherches balbutiantes. Dean Kamen a pourtant dévoilé un plan d’envergure concernant une industrialisation en masse. Et le budget est énorme : 300 millions de dollars, en partie financés par le Pentagone.

Il faut savoir que le laboratoire Advanced Regenerative Manufacturing Institute (ARMI), géré par le département de la Défense des États-Unis, travaille actuellement sur la conception des chaînes de production. Il s’agit du programme BioFabUSA, dont les premiers résultats sont impressionnants. En effet, le laboratoire peut, à partir de cellules souches humaines de moelle osseuse, créer des ligaments en 45 jours de manière totalement automatisée !

La prochaine étape concerne la fabrication de muscles, d’os mais également de cellules bêta productrices d’insuline. Ces cellules représenteraient une avancée majeure dans le traitement du diabète de type 1. D’autres collaborations étonnent, notamment celle avec le Texas Heart Institute. Il est en effet question de fabriquer des cœurs pour enfants. Selon Dean Kamen, ces projets arriveront à terme dans seulement une, voire deux décennies.