in

Le père de Greta Thunberg prend la parole au sujet de sa fille

Crédits : Wikipédia

Interrogé par la BBC, le père de Greta Thunberg est revenu sur les raisons qui ont poussé sa fille à s’engager dans le militantisme. En tant que parent, il s’inquiète également de l’acharnement médiatique qu’elle essuie depuis plusieurs mois.

Il y a quelques semaines, la jeune militante écologiste Greta Thunberg a été choisie avec cinq autres personnes pour organiser et programmer l’émission de radio Today. Ce show très populaire est diffusé tous les ans, du lendemain de Noël jusqu’au réveillon du Nouvel An. Les quatre autres intervenants sont la baronne Brenda Hale, première femme présidente de la Cour suprême, le journaliste Charles Moore, le plasticien Grayson Perry (lauréat du prix Turner) et l’artiste George The Poet.

En marge de cette émission, la présentatrice de la BBC Mishal Husain s’est rendue en Suède pour interviewer l’adolescente et son père, Svante Thunberg.

Lutter contre la dépression

En mai 2018, la jeune fille s’est illustrée lors un concours proposant aux jeunes Suédois d’écrire un article sur le climat. Ses mots avaient alors touché de nombreuses personnes. Quelques semaines plus tard, le jour de sa rentrée en neuvième année, elle a ensuite fait le piquet de grève devant le Parlement suédois, expliquant qu’elle ne retournerait pas à l’école tant que son gouvernement n’aura pas mis en place des moyens de lutte contre le réchauffement climatique.

C’est à ce moment-là que son histoire a commencé à véritablement attirer l’attention de nombreux journalistes. Néanmoins, cette prise de conscience environnementale n’a pas été sans conséquence. Au cours de cette entrevue, M. Thunberg a en effet déclaré que sa fille avait lutté contre la dépression pendant “trois ou quatre ans” avant de commencer sa grève scolaire.

Elle a cessé de parler … elle a arrêté d’aller à l’école”, a-t-il expliqué. Ses parents ont réellement commencé à s’inquiéter lorsque la jeune fille a commencé à refuser de se nourrir. Pour l’accompagner, son père a passé plus de temps à la maison avec Greta et sa soeur cadette, Beata. La mère, Malena Ernman, a de son côté annulé ses contrats pour que toute la famille puisse être réunie.

greta thunberg
Crédits : Anders Hellberg/Wikipédia

Le soutien de ses parents

Au cours des mois suivants, les deux parents ont alors commencé à discuter de ces changements environnementaux avec leur fille. Celle-ci, qui présente une légère forme d’autisme, a tendance à se concentrer attentivement sur un seul sujet. Ici en occurrence, l’urgence climatique. Elle est alors devenue de plus en plus passionnée, allant jusqu’à traiter ses parents “de gros hypocrites”.

Nous ne prenions pas ce problème climatique au sérieux“, a expliqué son père. Les deux parents ont finalement commencé à adopter des comportements plus respectueux de la planète. Par exemple, sa mère ne prend plus l’avion et son père est devenu végétalien. C’est également lui qui a accompagné sa fille lors de ses expéditions en voilier aux sommets des Nations Unies sur le climat à New York et Madrid.

J’ai fait toutes ces choses, car je savais que c’était la bonne chose à faire … mais je ne l’ai pas fait pour sauver le climat, je l’ai fait pour sauver mon enfant“, a-t-il déclaré. “J’ai deux filles et pour être honnête, c’est tout ce qui compte pour moi. Je veux juste qu’elles soient heureuses“.

M. Thunberg a également souligné que sa fille Greta a depuis “changé” et qu’elle est par la suite devenue “très heureuse” grâce à son activisme. Toutefois, il rappelle que depuis son piquet de grève, sa fille est régulièrement la cible de critiques virulentes de la part de ses opposants. Il se dit particulièrement préoccupé par “les fausses nouvelles que les gens essaient de fabriquer – et de la haine que cela génère“.

Cependant, il a également ajouté que sa fille gère pour le moment ces attaques incroyablement bien. “Franchement, je ne sais pas comment elle le fait, elle en rit la plupart du temps“. Il espère néanmoins que les choses deviendront “moins intenses” pour sa famille à l’avenir.

Source

Articles liés :

Un petit scarabée nommé en l’honneur de Greta Thunberg

Massive Attack s’attaque à l’empreinte carbone de l’industrie musicale

Pourquoi les critiques n’atteignent pas Greta Thunberg