in

Le Pentagone veut transporter des troupes n’importe où sur Terre en une heure !

Crédits : Trevor Mahlmann

La célèbre société SpaceX va bientôt avoir fort à faire pour son nouveau client. En effet, le Pentagone a donné une nouvelle mission au géant privé de l’Espace. Ce dernier devra mettre au point une sorte de cargo du futur capable de transporter des troupes et du matériel n’importe où sur Terre en un temps record.

Un cargo du futur pour le transport logistique

Le Département de la Défense des États-Unis a récemment signé un contrat avec SpaceX. La société d’Elon Musk devra fournir des satellites pour surveiller les lancements de missiles et fusées. Néanmoins, Vice News rapporte un projet plus important dans un article du 9 octobre 2020. Dans le cadre d’un nouvel accord en collaboration avec l’U.S. Transportation Command (USTRANSCOM), le Pentagone voudrait que SpaceX développe un cargo du futur pour transporter des soldats et du matériel sur notre planète en un temps record.

Si l’idée semble ridicule au premier abord, il faut savoir que SpaceX travaille à la construction de spatioports. Ceux-ci pourraient bien être flottants, servant de base de lancement aux fusées Starship pour les futures missions vers la Lune et Mars. Néanmoins, ces spatioports pourraient également servir sur Terre. Il est donc ici question de “sauts de puce hypersoniques”, une possibilité qui n’a toutefois pas encore été prouvée.

spacex
Crédits : SpaceX

Une preuve de concept pour 2021

L’idée est d’utiliser les fusées réutilisables de SpaceX pour atteindre, voire dépasser les limites de l’atmosphère. Ceci donnerait la possibilité d’atteindre n’importe quel point sur Terre en très peu de temps. Par exemple, un Paris-New York pourrait s’effectuer en une heure seulement. De plus, les économies de carburant ne seraient pas négligeables.

Si cette technologie se trouve un jour avérée, les armées du monde pourraient s’y intéresser fortement. Effectivement, la possibilité d’envoyer des troupes et du matériel de cette façon est très séduisante. En cas de conflit armé, cela serait un avantage décisif. Selon Dee Mewbourne, de l’USTRANSCOM, la méthode actuelle de transport logistique nécessite une limitation de l’altitude à 40 000 pieds (environ 12 000 m) et de la vitesse à 950 km/h. Or, ces limites sont les mêmes depuis 75 ans.

Le partenariat Cooperative Research and Development Agreements (CRADA) entre le pentagone et SpaceX a donc pour objectif de repousser ces limites. En revanche, le projet n’en est qu’à ses débuts, si bien que personne ne peut donc dire si celui-ci est viable ou non. En attendant, les acteurs espèrent une preuve de concept pour 2021.