in

Le nouveau mini-robot Cheetah sait comment faire des backflips !

Crédits : capture YouTube / Massachusetts Institute of Technology (MIT)

Ce dernier né de la série « Cheetah » (guépard en français) du MIT est né ! Nous n’avons jamais vu un guépard faire de backflips (saltos arrière), mais force est de constater que le robot Chettah en est capable, vidéo à l’appui !

Le robot Cheetah

Cela fait déjà quelques années que les chercheurs américains du Massachusetts Institute of Technology (MIT) travaillent sur le robot Cheetah. La première version a été présentée en 2012, pouvant courir à une vitesse moyenne de 29 km/h sur un tapis roulant et même atteindre des pointes à 45,5 km/h. En 2015, une seconde version a été dévoilée, capable de détecter et de sauter par dessus des obstacles de 40 centimètres de hauteur, et ce de façon totalement autonome.

Une troisième version a vu le jour en 2018, et aucun doute n’a été permis concernant les améliorations du robot. En effet, celui-ci était capable de sauter à plus de 75 cm de hauteur, de monter un escalier, de courir en adoptant différents styles (trot ou galop), de se déplacer latéralement ou encore de marcher sur seulement trois pattes !

Dans un communiqué publié le 4 mars 2019, les chercheurs du MIT semblent avoir encore une fois amélioré leur machine, déclinée cette fois-ci dans un format mini. Toujours dépourvu de caméras, Cheetah est doté de deux algorithmes. Le premier traite les données issues du gyroscope, des accéléromètres et des articulations. Le second gère l’intensité du déplacement et définit l’orientation du robot. La différence principale entre le robot Cheetah visible dans la vidéo présente en fin d’article et les versions précédentes citées plus haut ? Cheetah est désormais capable de réaliser des backflips !

Crédits : capture YouTube/ Massachusetts Institute of Technology (MIT)

Quelle utilité pour ce robot ?

« Nous voulons que le robot s’appuie davantage sur des informations tactiles. De cette façon, il peut gérer des obstacles inattendus tout en se déplaçant rapidement », explique Sangbae Kim, chercheur participant au développement du robot.

Ainsi, réaliser un backflip pourrait s’avérer utile suivant la situation rencontrée. En attendant, le robot Cheetah s’exécute avec style, et est même devenu le premier robot à quatre pattes au monde capable d’une telle prouesse. Les chercheurs ont également déclaré vouloir organiser une course d’obstacles entre leur machine et d’autres robots-chien – avec différents algorithmes à chaque fois – afin de déterminer quelle stratégie est la plus efficace.

Sources : EngadgetSiècle Digital

Articles liés :

Black Mirror : le “robot-chien” de Boston Dynamics ouvre maintenant les portes

CES 2019 : un service de livraison autonome composé de robots-chiens !

Voici un chat robot à monter et programmer soi-même !

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.