in

Le Nobel de chimie 2021 récompense des travaux sur l’organocatalyse

Crédits : PublicDomainPictures / 17902 images

Le Prix Nobel de chimie vient d’être décerné conjointement à Benjamin List et David MacMillan pour leur développement d’un nouvel outil précis de construction moléculaire : l’organocatalyse.

Après la médecine et la physique, place au Nobel de chimie. L’année dernière, Emmanuelle Charpentier et Jennifer A. Doudna avaient été récompensées pour leurs travaux en génomique. Ces deux éminentes chercheuses sont à l’origine de la découverte l’un des outils les plus pointus de la technologie génétique : les ciseaux génétiques CRISPR/Cas9. Grâce à ces derniers, les généticiens peuvent désormais modifier l’ADN des animaux, des plantes et des micro-organismes avec une précision extrêmement élevée, propulsant les sciences de la vie dans une nouvelle ère, au grand bénéfice à l’humanité.

Pour cette année 2021, le comité a récompensé Benjamin List (Max Planck Institut, Allemagne) et David MacMillan (Université de Princeton, États-Unis) pour leurs travaux permettant le développement d’un nouvel outil précis de construction moléculaire : l’organocatalyse.

nobel chimie 2021
Crédits : Nobel Prize

De quoi parle-t-on précisément ?

De nombreux domaines de recherche dépendent de la capacité à développer des molécules capables de former des matériaux élastiques et durables, de stocker de l’énergie dans des batteries ou d’inhiber la progression de maladies. Pour ce faire, les chercheurs ont besoin de catalyseurs. Il s’agit de substances capables de contrôler les réactions chimiques. On a longtemps pensé qu’il n’y avait en principe que deux types de catalyseurs disponibles : les métaux et les enzymes. Concrètement, Benjamin List et David MacMillan en ont développé un troisième type.

Ces nouveaux catalyseurs sont organiques, proposant une structure stable d’atomes de carbone, auxquels des groupes chimiques plus actifs peuvent se fixer, ce qui signifie qu’ils sont à la fois respectueux de l’environnement et bon marché à produire.

«L’organocatalyse s’est développée à une vitesse fulgurante depuis 2000. Benjamin List et David MacMillan restent des leaders dans le domaine et ont montré que les catalyseurs organiques peuvent être utilisés pour entraîner une multitude de réactions chimiques», écrit le comité. «En utilisant ces réactions, les chercheurs peuvent désormais construire plus efficacement n’importe quoi, des nouveaux produits pharmaceutiques aux molécules capables de capturer la lumière dans les cellules solaires. De cette façon, les organocatalyseurs apportent le plus grand bénéfice à l’humanité».

Rappelons que lundi, le Nobel de médecine a été décerné à David Julius et Ardem Patapoutian pour leurs découvertes de récepteurs de la température et du toucher. Ce mardi, le Prix Nobel de physique 2021 a été remis conjointement à Syukuro Manabe, Klaus Hasselmann et Giorgio Parisi pour leurs contributions révolutionnaires à notre compréhension des systèmes complexes. La semaine des Prix Nobel se poursuit demain avec la remise du prix de littérature. Le Prix Nobel de la paix sera remis vendredi, et le prix des sciences économiques lundi prochain.