in

Le niveau de la mer Méditerranée augmente de façon inégale

Malaga espagne
Crédits : mfron / iStock

Une étude publiée il y a peu montre une augmentation du niveau de la mer Méditerranée. Cependant, cette montée se produit à des degrés très variables suivant les zones géographiques. Par exemple, l’élévation du niveau de la mer sur les deux dernières décennies est deux fois plus importante sur la côte amalfitaine (Italie) que sur celle de la Costa del Sol (Espagne).

Un chiffre cachant des disparités

Depuis déjà de nombreuses années, la fonte des glaces représente une conséquence dramatique du réchauffement climatique. Si de nombreuses contrées sont déjà en danger quant à la montée des eaux, le phénomène est également visible proche de nous, en mer Méditerranée. Toutefois, comme l’explique une étude publiée dans le Journal of Geophysical Research : Oceans le 16 septembre 2022, le niveau de la mer augmente de façon inégale selon les contrées.

En augmentation rapide depuis la fin des années 1980, le niveau de la mer Méditerranée est de 3,6 mm en moyenne. Cependant, ce chiffre, qui peut paraître assez anodin, cache d’importantes disparités. Effectivement, le niveau de la mer a augmenté – en vingt ans – deux fois plus rapidement près de la côte amalfitaine en Italie par rapport à la Costa del Sol en Espagne, où se trouvent respectivement des villes importantes : Naples et Málaga. Citons également le cas des mers Adriatique et Égée, dont l’élévation atteint pas moins de 8 mm sur la même période.

« Par le passé, des reconstructions ont permis des progrès significatifs vers la quantification des changements du niveau de la mer. Néanmoins, celles-ci ne permettent pas de saisir pleinement les changements à long terme et fournissent peu d’informations sur les causes des changements. Ici, nous combinons les données des marégraphes et de l’altimétrie avec les empreintes digitales des changements contemporains de la masse terrestre en utilisant l’inférence bayésienne pour estimer les sources des changements du niveau de la mer en mer Méditerranée depuis 1960″, peut-on lire dans l’étude.

côte amalfitaine
Crédits : Sean Pavone / iStock

Réaliser des estimations à l’échelon local

Les chercheurs du Centre National d’océanographie de Liverpool (Royaume-Uni) et du Jet Propulsion Laboratory (États-Unis) responsables de l’étude estiment que ces différences pourraient s’expliquer par des changements concernant la densité de l’eau. Néanmoins, les activités humaines joueraient aussi un rôle non négligeable, notamment avec les schémas de circulation des bateaux.

Le principal meneur de l’étude, Francisco Mir Calafat, indique que ce constat devrait pousser les décideurs politiques à prendre des mesures. Par exemple, il peut être question d’installer un système de digues qui serait sans doute très efficace. En revanche, cette solution sera assurément très coûteuse. Ainsi, les chercheurs pensent qu’il serait judicieux de procéder à des estimations de l’augmentation de la mer à l’échelon local – et donc plus fiables – afin d’aider à la prise de décision.

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.