in

Le magnétisme pour traiter la douleur a t-il une base scientifique ?

Crédits :AndreyPopov / iStock

Aujourd’hui, des “guérisseurs” utilisent différentes formes de magnétisme pour soulager les douleurs et réduire l’anxiété et autres tensions. Pourtant, cette pratique datant de la fin du XVIIIe siècle est davantage un phénomène de société qu’un traitement basé sur la Science.

Le magnétisme animal

Franz-Anton Mesmer (1734-1815) était un médecin allemand. En 1773, l’intéressé débutait le premier traitement sur la base des idées d’un fluide universel. Il est ici question d’un fluide magnétique que chacun posséderait, donnant la possibilité de soigner les autres. Le guérisseur ou magnétiseur appose alors ses mains sur le patient avec l’objectif de lui transmettre le fluide et l’aider à “rééquilibrer ses énergies” pour vaincre la maladie.

En 1784, de nombreux médecins condamnent la pratique. Selon les experts, les effets du magnétisme animal sont à la fois attribuables au pouvoir de la suggestion et à un effet de l’imagination. Le fait est qu’aujourd’hui encore, aucune étude sérieuse ne démontre ces prétendus effets. Pire, l’existence même de ce fluide est fortement remise en question car les appareils modernes ne le détectent pas. Or, les appareils actuels sont beaucoup plus précis que ceux disponibles il y a quelques décennies.

De plus, les magnétiseurs eux-mêmes ont échoué à démontrer l’existence du magnétisme animal. Lors d’une expérience menée en 2004, ceux-ci n’ont pas pu détecter la présence d’une personne derrière un simple paravent. Or, les magnétiseurs avaient préalablement examiné cette même personne et avaient affirmé percevoir son “signal magnétique”.

Le magnétisme par les aimants

Dans la besace des guérisseurs, nous retrouvons également la magnétothérapie, ou thérapie par les aimants. Le guérisseur applique des aimants sur la région douloureuse ou sur un point d’acupuncture. Le but ? Créer un champ magnétique entre les aimants. Au niveau des effets, différentes théories évoquent une stimulation du fonctionnement des cellules, une activation de la circulation sanguine et une interruption du signal de douleur entre l’organe concerné et le cerveau.

magnétisme
Crédits : Alphapole

Selon les acteurs de cette pratique, le magnétisme que les aimants génèrent peut agir sur le champ magnétique du corps humain. Les aimants seraient capables de canaliser l’énergie pour relâcher (ou contracter) les nerfs des muscles. Certaines personnes y ont recours pour soigner des migraines, des douleurs chroniques ou encore des troubles de la cicatrisation. Le magnétisme en provenance des aimants peut être mesuré. Rappelons tout de même qu’un faible magnétisme existe dans chaque corps vivant. Dans tous les cas, ce dernier est si faible qu’il incombe d’utiliser un appareil – le SQUID – afin de le détecter. Néanmoins, l’utilisation d’aimants pour canaliser l’énergie et prodiguer des soins n’a jamais été prouvée.

Si l’absence de danger des aimants est clairement établie, les diverses études portant sur le sujet ne sont pas très optimistes. Selon la plupart des conclusions, les aimants font mieux que le placebo ou auraient un avantage clinique qualifié de modeste. En définitive, il n’existe aucun fondement scientifique permettant de conclure à l’efficacité de la magnétothérapie, ni même en ce qui concerne le magnétisme animal.