in

Le juste prix d’un paquet de cigarettes est de 13 €, et voilà pourquoi

Crédits : sipa / Pixabay

Deux chercheurs du cabinet de recherche et d’expertise Microeconomix ont mené une étude pour déterminer quel devrait être le prix d’un paquet de cigarettes en fonction de l’impact financier des fumeurs sur la collectivité. Résultat, 13,07 €, soit 87 % de plus que le prix pratiqué aujourd’hui.

D’après cette étude menée par ces deux chercheurs, et relayée par Le Parisien, un paquet de cigarettes devrait coûter exactement 13,07 € pour contrebalancer son impact sur la société. Car même si l’État y gagne, ce sont les entreprises qui en pâtissent. Comment ces deux chercheurs en sont arrivés à une telle somme ?

Un gain d’un milliard d’euros par an pour l’État

Du côté des recettes de l’État, les taxes perçues sur les ventes de cigarettes rapportent un montant de 14 milliards d’euros. À ces recettes il faut ajouter une autre catégorie, un peu cynique, mais bien réelle, à savoir les économies sur les pensions de retraite qui ne seront jamais versées aux fumeurs décédés prématurément. Une économie qui s’élèverait à 6,6 milliards d’euros, ce qui amène les recettes de l’État à 20,6 milliards d’euros.

D’un autre côté, les dépenses de santé liées au tabac pour l’État s’élèvent à 16,3 milliards d’euros, auxquels il faut ajouter les impôts qui ne seront jamais perçus, toujours du fait des décès prématurés de certains fumeurs, atteignant 3,3 milliards d’euros. Le tabac coûte donc 19,6 milliards d’euros à l’État, mais lui en rapporte 20,6 milliards, soit un gain d’un milliard d’euros par an.

Une perte de 16 milliards d’euros pour l’entreprise

Bien qu’il rapporte de l’argent à l’État, le tabac pèse tout de même sur la société, et c’est du côté des entreprises qu’il faut se pencher. En prenant en compte la baisse de la productivité, les arrêts maladies, les décès impliquant le recrutement et la formation de nouveaux collaborateurs, les chercheurs de Microeconomix ont estimé un surcoût de 16 milliards € pour l’année 2013.

C’est donc pour supporter ce coût que ces chercheurs ont évalué le « juste prix » du paquet de cigarettes à 13,07 €. « Aujourd’hui [le prix du paquet de cigarettes] est calculé pour ne fâcher ni les fumeurs ni les buralistes, tout en envoyant un signal aux associations antitabac » déclare Julien Gooris, économiste. « Notre principe serait basé sur l’idée du pollueur-payeur ».

Source : leparisien

– Crédits photo : Nikita2706