in

Le Japon veut construire un port spatial en 2021 !

Crédits : Noiz Architects

Dans quelques années, le tourisme spatial devrait devenir réalité sur la Lune ou encore Mars, notamment grâce aux vols suborbitaux. Afin d’organiser ces voyages, des ports spatiaux seront indispensables. Or, le Japon désire en concevoir un dès l’année prochaine.

Le centre du tourisme spatial d’Asie

À l’horizon 2050, de nombreux ports spatiaux devraient être présents sur Terre. Comme l’explique un article de DesignBoom, le Japon veut déjà prendre le train en marche et se doter d’un spatioport pour 2021. Ce projet est celui de l’Association Space Port Japan, regroupant plusieurs grandes entreprises. Avec les compétences de Noiz Architects, cette association ambitionne de faire du Japon le centre du tourisme spatial d’Asie. Ce projet ne concerne pas seulement la construction d’un port spatial. Il s’agit en réalité d’une ville spatioportuaire qui devrait comporter un centre de recherche, une école ainsi qu’un quartier d’affaires.

Le tout sera évidemment dans le thème de l’espace. Le lieu pourrait accueillir des événements comme des conférences internationales ou des défilés de mode. La ville hébergera également un musée d’art, des salles de loisir, des hôtels, un gymnase ainsi qu’un aquarium. Une ferme pourrait compléter les installations. Celle-ci produirait alors de la nourriture à destination des astronautes. Il pourrait être question d’algues, d’insectes et d’aliments à base de végétaux.

spatioport japon
Le Japon veut se doter d’un port spatial pour l’année prochaine.
Crédits : Noiz Architects

Une infrastructure complète

Néanmoins, l’Association Space Port Japan souligne surtout la présence de toutes les infrastructures nécessaires pour l’exploitation des véhicules spatiaux. Des zones seront donc attribuées à la maintenance des engins, au contrôle aérien et spatial et bien sûr, à l’embarquement des passagers et marchandises. N’oublions pas la connexion avec les transports de la ville.

“L’ensemble de l’installation constitue un petit écosystème avec des transports internes intelligents ( voitures autonomes, train autonome et scooters électriques)“, peut-on lire dans la page de présentation du projet par Noiz Architects.

Les ports spatiaux (ou spatioports) sont indispensables au tourisme spatial. La société dispose déjà du sien : le Spaceport America construit en 2011. En 2018, le Royaume-Uni avait déclaré que son premier spatioport allait être installé en Écosse. En juin 2020, SpaceX a fait part de son intention de bâtir un spatioport flottant pour lancement de fusées en offshore. Du fait de l’actuelle pandémie de Covid-19, le tourisme spatial n’a pas encore débuté. Or, des sociétés comme Blue Origin et Virgin Galactic désiraient effectuer leurs premiers vols commerciaux en 2020.