in

Le futur avion de ligne supersonique volera à Mach 2,2 !

Crédits : Boom Supersonic

Le fabricant étasunien Boom Supersonic est à l’origine du XB-1, un avion supersonique qui devrait prendre la succession du mythique Concorde plus de 15 ans après son retrait. Or, l’appareil en question devrait voler à Mach 2,2, soit environ 2 600 km/h.

Une relève à l’essai dès 2021

Mis en service en 1976, le Concorde était issu d’un projet franco-britannique porté par Air France et la British Airways. Cet appareil a été le seul avion supersonique de transport de voyageurs à avoir été exploité pendant une assez longue période. En revanche, sa forte consommation en carburant avait rendu son exploitation déficitaire. Par ailleurs, le terrible accident du vol 4590 d’Air France en juillet 2000 (113 décès) avait précipité le retrait du Concorde en 2003.

Depuis ce retrait, aucun appareil n’a été susceptible de prendre le relais. De plus, des scientifiques ont en 2018 donné l’alerte sur le retour annoncé des vols supersoniques. Selon leur étude, ces appareils sont loin d’être écologiques et pourraient booster les émissions de gaz à effet de serre (GES). Toutefois, ceci n’a pas empêché le fabricant Boom Supersonic d’annoncer l’arrivée prochaine du XB-1, un avion supersonique dont les premiers essais sont prévus pour 2021. Pour l’instant, il est question d’une version d’essai, le XB-1 Baby Boom, actuellement en construction (voir vidéo en fin d’article).

supersonique avion
Crédits : Boom Supersonic

Comme l’explique Boom Supersonic, le XB-1 devrait voler à Mach 2,2, soit plus de 2 600 km/h. Rappelons que le Concorde avait une vitesse de croisière de 2 145 km/h (Mach 2,02) pour une vitesse maximale de 2 369 km/h (Mach 2,23). Si ces vitesses sont assez similaires, la capacité de transport du XB-1 sera deux fois moins importante. En effet, l’appareil de Boom Supersonic devrait embarquer 55 passagers à son bord.

Totalement neutre en carbone ?

Si les questions écologiques se posent sur le retour de ce genre d’avion, Boom Supersonic n’a pas manqué de se défendre. La société évoque un vol supersonique sûr et durable grâce au recours à des technologies clés. Il est notamment question d’une intégration de composites en fibres de carbone dans le processus de fabrication de l’appareil.

Citons également l’utilisation de systèmes informatiques dont le but est d’améliorer l’aérodynamisme et l’efficacité en termes d’énergie. Boom Supersonic va même jusqu’à parler d’un appareil totalement neutre en carbone. Ceci serait possible grâce à un partenariat avec Prometheus, une start-up œuvrant dans le domaine des biocarburants.

Enfin, il est certain que l’avenir du XB-1 se jouera en grande partie au niveau du prix du billet. En effet, certains n’ont pas oublié à quel point un voyage en Concorde était onéreux ! Rappelons qu’il fallait à l’époque dépenser au minimum 10 000 dollars pour un aller-retour !