in

Le fromage aussi addictif que les drogues et l’alcool ?

Crédits : Pixabay

Selon une étude américaine, le fromage serait tout aussi addictif que les drogues et l’alcool, la faute à une protéine animale agissant sur le cerveau.

L’étude a été réalisée par l’Université du Michigan et publiée par U.S. National Library of Medicine en février 2015. Celle-ci stipule que le fromage est aussi addictif que la drogue, l’alcool et même la cigarette. Afin d’arriver à cette conclusion, les scientifiques ont analysé le comportement alimentaire de 500 étudiants. Il en est ressorti que le plat dont ces derniers sont le plus dépendants est la pizza, et ce pour sa forte contenance en fromage.

Pourquoi le fromage est-il addictif ? Il contient une protéine d’origine animale appelée caséine, présente dans le lait, mais de manière plus conséquente dans les fromages. Lorsque le corps digère cette protéine, cette dernière libère alors un composé chimique du nom de casomorphine. Ce composé agirait directement sur le cerveau, tout comme la morphine, une drogue dérivée de l’opium. La casomorphine se fixe donc sur les récepteurs opioïdes (ou opioïdes) du cerveau réceptionnant les neurotransmissions liées à la dépendance. Ces récepteurs procurent une sensation de bien-être et d’apaisement, rendant les consommateurs dépendants. L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) avait d’ailleurs mené une étude en 2009 quant aux effets de la casomorphine sur l’organisme.

Évidemment, le fromage n’a pas un effet complètement similaire aux drogues et pour cause : notre cerveau est habitué à consommer ce produit laitier gras depuis plusieurs dizaines de milliers d’années. L’étude de l’Université du Michigan rappelle que ce type d’addiction alimentaire est la conséquence de comportements génétiques, donc naturels, qui induisent une préférence pour les produits gras, et ce pour des questions de survie.

Il est donc utile de rappeler que le fromage n’est pas aussi aussi nocif que la drogue. Il n’est donc question que d’addiction, même si ce produit reste fortement déconseillé dans les cas de cholestérol ou de problèmes cardio-vasculaires.

Sources : Los Angeles TimesMetronewsSlate