in

Le Boeing 747-400 effectue toujours ses mises à jour à l’aide de disquettes !

Crédits : capture YouTube / Aerospace Village

Modèle le mieux vendu de la famille des Boeing 747, le 747-400 continue de recevoir ses mises jours grâce à des disquettes. Il faut dire que l’appareil apparu il y a plus de trois décennies est désormais très loin des avancées technologiques actuelles. Toutefois, cette technologie fonctionne toujours parfaitement !

Toujours le même système de mise à jour

Le premier vol d’un Boeing 747-400 a été effectué en avril 1988. Dès le départ, les ingénieurs procédaient à des mises à jours système à l’aide de disquettes 3,5 pouces, très courantes à l’époque. Bien que ces dernières soient les disquettes les plus récentes apparues après les 8 et 5,25 pouces, il s’agit aujourd’hui d’un support de stockage complètement dépassé. Pour preuve, les disquettes ont pratiquement disparu.

Et pourtant, comme l’explique The Register dans un article du 10 août 2020, le Boeing 747-400 continue d’utiliser ces disquettes 3,5″. Le quotidien britannique a relaté l’enquête d’Alex Lomas de la société Pen Test Partners experte en cybersécurité. L’intéressé est monté à bord d’un 747-400 de la British Airways et en a notamment inspecté le poste de pilotage.

disquette
Une disquette 3,5 pouces
Crédits : Afrank99 / Wikipedia

Une technologie qui fonctionne

L’expert a fait quelques découvertes aussi intéressantes qu’étonnantes. Citons par exemple le fait que le système doit être impérativement être actualisé tous les vingt-huit jours. Or, cette manipulation nécessite pas moins de huit disquettes ! Cette mise à jour ne doit donc pas être une partie de plaisir pour l’ingénieur responsable… Blague à part, la technologie fonctionne toujours et il n’y aurait visiblement aucune raison d’en changer. Au passage, évoquons le fait qu’en 2016, la gestion de l’arsenal nucléaire des États-Unis se faisait encore à l’aide du même type de disquettes !

Rappelons tout de même que Boeing est avec Airbus un des géants de l’aéronautique mondiale. Aujourd’hui, Boeing travaille sur une foule de concepts tels qu’un avion hypersonique volant à Mach 5 et un avion de ligne aux ailes pliables. Citons également la capsule Starliner ayant tout récemment essuyé un échec ou encore les travaux en matière de taxi-volant.

En 2017, les Britanniques ont été surpris par une nouvelle du même type concernant le porte-avion HMS Queen Elizabeth. En effet, le bâtiment tourne toujours sous Windows XP, un système d’exploitation datant de 2001. Alors que sa dernière version remonte à 2008, Windows ne fait plus aucune mise à jour de XP depuis 2014 !

Voici l’explication d’Alex Lomas dans le cadre de la conférence DEF CON 28 qui s’est déroulée en ligne cette année en raison de la pandémie de Covid-19 :