in ,

Le Bitcoin pourrait mener à une hausse des températures de 2 °C dès 2033

Crédits : Flickr

Une récente étude publiée dans la revue Nature Climate Change révèle que si la technologie Bitcoin évolue au rythme actuel, elle pourrait produire suffisamment d’émissions pour augmenter les températures mondiales de 2 °C, et ce dès 2033.

La valeur de la crypto-monnaie Bitcoin s’est envolée depuis quelques mois, entraînant avec elle un phénomène inquiétant : sa consommation d’électricité. La technologie dite “blockchain”, implique en effet que chaque échange financier doit être validé par les différents ordinateurs du réseau intervenus dans la chaîne de transactions – ce qui nécessite une grande puissance de calcul. Et qui dit puissance de calcul dit consommation d’électricité. Une étude publiée il y a un an proposait par exemple que la consommation d’électricité inhérente à la technologie Bitcoin avait été, en 2017, supérieure à la consommation nationale de 159 pays réunis !

Les crypto-monnaies, très (trop) énergivores, pourraient ainsi avoir des impacts environnementaux considérables. En s’appuyant sur la manière dont d’autres technologies largement adoptées par la société se sont développées, les chercheurs constatent en effet que si la technologie Bitcoin suit un rythme similaire, ses émissions cumulatives seraient suffisantes pour réchauffer la planète à une température supérieure à 2 °C, et ce en moins de trois décennies.

bitcoin cryto-monnaie environnement réchauffement climatique
La technologie Bitcoin, énergivore, pourrait entraîner une augmentation des températures globales de 2 degrés Celsius d’ici une vingtaine d’années. Crédits : Pexels

« Le Bitcoin est une crypto-monnaie avec de gros besoins en matériel, ce qui se traduit évidemment par une demande d’électricité importante », explique Randi Rollins, de l’Université d’Hawaii à Manoa et principale auteure de l’étude.

« Actuellement, les émissions provenant du transport, du logement et de la nourriture sont considérées comme les principaux contributeurs au changement climatique en cours. Cette étude montre que le Bitcoin devrait être ajouté à cette liste », ajoute Katie Taladay, co-auteure de l’étude. « Nous ne pouvons pas prédire l’avenir de Bitcoin, mais même s’il est mis en œuvre à un rythme proche de celui – plus lent – auquel d’autres technologies ont été intégrées, cela signifierait une très mauvaise nouvelle pour le changement climatique ».

Les chercheurs tiennent donc aujourd’hui à ce que « tout développement ultérieur des crypto-monnaies » vise de manière cruciale à « réduire la demande en électricité, si l’on veut éviter les conséquences potentiellement dévastatrices de 2 °C du réchauffement de la planète ».

Source

Articles liés : 

Peut-on faire confiance au Bitcoin ?

Comment rendre l’industrie du Bitcoin plus respectueuse de l’environnement ?

Une transaction en Bitcoin consomme désormais autant qu’une maison en une semaine