in

Pourquoi l’autruche est-elle le seul animal vivant avec quatre genoux ?

Crédits : iStock

Avec ses 2,50 m de haut et ses 130 kg, l’autruche est le plus grand et le plus lourd des oiseaux actuels. Elle dispose d’un corps massif supporté par deux longues et robustes pattes, chacune dotée d’une paire de rotules. Mais pourquoi l’autruche est-elle le seul animal vivant avec quatre genoux ? Le mystère reste entier !

Plus de 1,90 m pour les femelles et 2,80 m pour les mâles avec un poids allant de 90 kg en moyenne pour les femelles à 150 kg pour les plus gros mâles, bien qu’incapable de voler, l’autruche est un oiseau habitué des records. Son espérance de vie est d’environ 70 ans, elle représente le plus grand oiseau actuel. C’est également le plus rapide et celui qui pond les plus gros œufs. Mais saviez-vous que l’autruche se distingue également par ses genoux ? L’animal en possède pas moins de quatre ! Ces animaux sont d’ailleurs les seuls au monde à disposer d’une double rotule, mais le but de cette manœuvre évolutive reste encore un mystère.

Deux genoux à chaque patte donc. Mais pourquoi ? Pour en savoir plus, Sophie Regnault et ses collègues, du Royal Veterinary College de Londres, ont alternativement plié et déplié la patte d’une autruche. Ils ont dans le même temps utilisé une technique d’imagerie leur permettant de construire un modèle de la jambe pour tenter de comprendre comment les genoux affectaient les muscles et tendons de l’animal. « Chez les autruches, la rotule supérieure ressemble à la rotule unique commune à la plupart des autres espèces, vous et moi inclus, mais la rotule inférieure ressemble à une sorte de point osseux fixe comme le coude. Pour autant que nous le sachions, cette double rotule est unique aux autruches », note la chercheuse.

En règle générale, les genoux améliorent l’effet de levier des muscles extenseurs du genou, de sorte qu’ils n’ont pas besoin de produire autant de force pour redresser le genou. Mais les genoux de l’autruche font ici le contraire. « La rotule supérieure semble diminuer l’effet de levier des muscles du genou », explique Regnault. Bien que cette recherche ait jusqu’à présent mis en évidence un aspect de la façon dont les ostéoïdes fonctionnent, la raison de tout cela reste un mystère. « Nous ne savons toujours pas pourquoi les autruches pourraient avoir développé cette deuxième rotule. Avoir deux rotules pourrait aider à protéger le tendon de ces oiseaux lourds à course rapide, mais il existe d’autres rôles potentiels que nous n’avons pas encore explorés », explique-t-elle.

Difficile de poser un diagnostic donc, d’autant que l’autruche n’a pas d’égal à ce niveau pour comparer les résultats… pas même chez les oiseaux éteints !

Source