in

L’Australie va devenir le premier pays au monde à éliminer le cancer du col de l’utérus

Crédits : iStock

Depuis quelques années, l’Australie vaccine gratuitement tous les adolescents contre le virus du papillome humain. Une campagne de prévention qui porte ses fruits. Avec bientôt quatre nouveaux cas pour 100 000 habitants, l’Australie pourrait devenir le premier pays au monde à éliminer le cancer du col de l’utérus.

Le cancer du col de l’utérus fait encore aujourd’hui de nombreuses victimes à travers le monde, en partie parce que la maladie est détectée trop tardivement. C’est le quatrième cancer le plus mortel chez les femmes. En revanche, s’il est traité assez tôt, les chances de rémissions sont très bonnes. En ce sens, les autorités sanitaires australiennes ont mis en place en 2007 une campagne de vaccination des jeunes adultes contre le virus du papillome humain, principal vecteur de la maladie. Et les résultats sont là.

« L’Australie est en passe d’éliminer le cancer du col utérin en tant que problème de santé publique d’ici 2028 », écrit une équipe de chercheurs du Cancer Council NSWd ans The Lancet Public Health. Selon les estimations des chercheurs, il pourrait y avoir moins d’un décès par an pour 100 000 habitants d’ici 2034.

Malgré tous ces efforts, l’Australie ne compte pas s’arrêter là, et continue de cibler les plus jeunes. Un exemple à suivre pour de nombreux pays. La France de son côté, occupe le 10e rang des pays de l’Union européenne ayant les plus faibles taux de mortalité, avec 1 100 décès par an sur environ 3 000 nouveaux cas. Un dépistage précoce pourrait pourtant permettre de traiter d’éventuelles lésions précancéreuses avant qu’elles ne se transforment en cancer avancé. Une vaccination anti-HPV (virus du papillome) est ainsi recommandée pour toutes les adolescentes (11-14 ans). Un contrôle est ensuite nécessaire tous les 3 ans environ pour les femmes de 25 à 65 ans.

Notons également que le vaccin contre le virus du papillome protège également contre d’autres affections telles que les verrues génitales et les cancers du pénis, de la gorge, de la vulve, de l’anus et du vagin.

Source

Articles liés : 

Le Prix Nobel de Médecine 2018 récompense la lutte contre le cancer

Comment 4 personnes ont développé un cancer à cause d’une seule donneuse d’organes

Des scientifiques ont créé un vaccin contre le cancer 100 % efficace chez les souris