in

L’Australie est en proie à des incendies historiques

Crédits : EOSDIS Worldview.

Depuis plusieurs jours maintenant, la côte est australienne est en proie à de gigantesques feux de brousse. Dimanche, une centaine d’entre eux étaient toujours actifs. Les incendies s’étendent sur une bande littorale d’environ mille kilomètres de long entre les États de Nouvelle-Galles-du-Sud et du Queensland. Entre autres, Sydney se prépare à affronter une situation potentiellement catastrophique.

Si l’automne bat son plein en Europe, la saison chaude commence quant à elle en fanfare pour le continent australien. En effet, la côte est du territoire est affectée par des feux de brousse sans précédent. Le bilan provisoire fait état de trois morts et plusieurs dizaines de blessés. Par ailleurs, des écoles et plus de 150 maisons ont déjà été détruites par les flammes. Ces chiffres vont bien sûr évoluer à mesure que les secours s’activent – on dénombre encore plusieurs personnes disparues – et que les incendies se poursuivent.

Une vue satellite impressionnante

Sur les animations satellites présentées ci-dessous, on peut voir les divers panaches de fumée associés aux feux le 8 et le 10 novembre respectivement. Jusqu’à présent, le vent de secteur ouest qui attise les flammes a eu l’avantage d’évacuer la majeure partie des particules vers l’océan. Et non de les rabattre vers l’intérieur du pays, ce qui aggraverait grandement les choses. La qualité de l’air sur cette partie de la côte reste toutefois très mauvaise.

Grâce à une amélioration des conditions météorologiques ce week-end, les pompiers ont pu maîtriser en partie la situation. Toutefois, une aggravation est attendue en cours de semaine. En effet, les températures vont repartir à la hausse et le vent va à nouveau s’accentuer, le tout dans un contexte restant très sec.

Sydney placée en alerte maximale

En conséquence, la région de Sydney a été placée en niveau d’alerte maximal pour la prévention des incendies. La capitale de la Nouvelle-Galles-du-Sud s’apprête donc à faire face à une situation catastrophique. Il s’agit d’une première. Aussi, ce sont près de 350 écoles qui ont fermé tandis que l’armée a été appelée en renfort.

« Dans ces conditions, ces incendies vont se propager rapidement et menacer des vies et des habitations », ont communiqué les pompiers de Nouvelles-Galles du Sud. « Les conditions météorologiques seront mauvaises, si ce n’est pires que celles que nous avons connues vendredi et cela pourrait affecter une région beaucoup plus vaste, notamment des zones très peuplées comme Sydney ».

australie incendies
Capture satellite le 8 novembre : les points rouges montrent les panaches incendiaires et les différents feux actifs. Crédits : NASA.

Ces derniers jours, plusieurs milliers de personnes ont été évacuées. Et un grand nombre ne peut toujours pas regagner leur foyer puisque de nombreux feux sont encore hors de contrôle, sans parler de l’aggravation attendue ces prochaines heures.

Un temps anormalement chaud et sec

Si l’Australie est naturellement affectée par des feux de brousse, la saison connaît un départ historique. En particulier au vu du caractère atypique des secteurs touchés – comme la partie tropicale du Queensland. Cet épisode se place dans un contexte de réchauffement global favorisant toujours plus fortement les sécheresses et les incendies. « Nous sommes dans des conditions de poudrière sur quasiment tout l’État. Il suffit d’une étincelle pour lancer un incendie qui peut brûler pendant des jours », relate le chef des pompiers.

« Mes seules pensées aujourd’hui vont à ceux qui ont perdu la vie et à leurs familles. L’Australie lutte contre des incendies féroces depuis aussi longtemps que l’Australie est une nation, et bien avant. Et nous continuerons à le faire », a déclaré le Premier ministre. Enfin, rappelons que le gouvernement australien tend à faire la sourde oreille au sujet du réchauffement climatique. Une philosophie bien malheureuse compte tenu de la situation des dernières années.

Articles liés :

VIDÉO : un phénomène rare d’ondes de gravité observé au large de l’Australie

Des chercheurs prédisent “la fin de l’hiver” en Australie en 2050

Une armée de drones pour reboiser les forêts décimées par les incendies ?