in ,

L’astéroïde Oumuamua était en fait… une comète !

Crédits : Wikipédia

Moins d’un an après la découverte de l’étrange objet connu sous le nom d’Oumuamua, la Science est désormais certaine de sa nature. Il ne s’agirait donc pas d’un astéroïde mais bien d’une comète. Cela paraît étrange, mais les chercheurs assurent qu’il est question d’une comète très inhabituelle.

Tout est allé très vite pour ce « visiteur interstellaire ». En octobre 2017, le télescope PanSTARRS-1 (Hawaii) détecte un objet céleste en forme de cigare et à l’étrange trajectoire. En novembre 2017, des astronomes ont confirmé qu’il s’agissait d’un astéroïde qui ne venait pas de notre système solaire, et celui-ci a été baptisé Oumuamua.

En décembre de la même année, l’astéroïde Oumuamua a fait l’objet d’une nouvelle théorie concernant sa provenance. Des chercheurs pensaient alors que l’objet était un éclat de planète détruite. Au même moment, des astronomes ont tenté de mettre l’astéroïde « sur écoute » à la recherche de signaux extraterrestres.

Le fait est qu’une étude récente publiée dans la revue Nature le 22 juin 2018 suggère qu’Oumuamua est en réalité une comète ! Lors de sa découverte, les astronomes pensaient déjà qu’il s’agissait d’une comète mais cette définition se confrontait à l’absence de traînées de poussières et de glace dans son sillage, habituellement caractéristiques de ce genre d’objet.

Les chercheurs américains, israéliens et italiens ayant participé à ces recherches ont ensemble analysé pas moins de 200 observations effectuées l’an dernier par les télescopes sur le déplacement de l’objet, qui a depuis quitté notre système solaire.

« À mesure qu’il s’éloignait du Soleil, il ralentissait un peu moins rapidement que ce à quoi nous nous attendions » a déclaré Karen Meech, de l’Université d’Hawaii (États-Unis).

Ainsi, sa vitesse inattendue qui ne s’expliquait pas par les forces gravitationnelles du Soleil et des autres planètes a été attribuée à celle d’une activité cométaire. Il s’agirait pourtant d’une comète spéciale dans la mesure où en s’approchant du Soleil, celle-ci a vu son cœur de glace fondre, ce qui aurait produit des dégazages à l’origine d’une poussée. Cependant, le taux de dégazage et le nombre de débris sont en quantité plus faible que pour les autres comètes.

Pour les chercheurs, le cœur de glace de la comète aurait été recouvert de matériaux desséchés et les débris obtenus lors des dégazages auraient été trop volumineux et lourds pour être expulsés dans l’espace. Ainsi, cette situation ne permettrait pas d’observer facilement une traînée cométaire et c’est justement ce qui a été la source de tant de confusion dans le cas d’Oumuamua, dont le chapitre semble désormais clos.

Sources : Sciences et AvenirNumerama