in

L’astéroïde Bennu comme vous ne l’avez encore jamais vu

L'astéroïde Bennu. Crédits : NASA / Goddard / Université de l'Arizona / Lockheed Martin

La sonde OSIRIS-REX de la NASA, en orbite autour de l’astéroïde Bennu, a récemment pu photographier le rocher de très près. Et ces images, prises à 76 millions de km de la Terre, sont à couper le souffle.

Vous aviez peut-être suivi l’histoire : en décembre dernier, la sonde OSIRIS-REX se plaçait en orbite autour de l’astéroïde Bennu. Principal objectif de la mission : ramener sur Terre environ 60 grammes de poussière en 2023. Après analyses, l’idée sera d’en apprendre davantage sur l’histoire de notre système solaire, et pourquoi pas sur l’apparition de la vie sur notre planète. En attendant, la sonde prend ses marques, et en profite pour photographier l’objet. L’équipe OSIRIS-REx vient d’ailleurs de nous révéler des images incroyablement détaillées de sa surface, jonchée de débris. Des données à prendre en compte, avant d’envisager l’atterrissage.

« Ces deux images de l’hémisphère sud de Bennu [une en haut d’article, une ci-dessous], qui ont chacune un temps d’exposition d’environ 1,4 milliseconde, ont été capturées le 17 janvier à une distance d’environ un kilomètre, écrit la NASA en légende. Elles ont été recadrées et le contraste a été ajusté pour mieux révéler les caractéristiques de la surface ». Pour vous donner une meilleure idée des échelles, la NASA note que le gros rocher vu sur l’image ci-dessous est large d’environ 50 mètres.

bennu
L’astéroïde Bennu, photographié le 17 janvier dernier par la sonde Osiris-Rex de la NASA. Crédits : NASA/ Goddard / Université de l’Arizona/ Lockheed Martin

Pas n’importe quelle cible

Concernant la mission, la sonde passera les prochains mois à étudier encore et encore la surface de l’astéroïde et continuera de retransmettre ses données vers la Terre. L’astéroïde a été ciblé pour quatre raisons :

  • Sa proximité : 76 millions de kilomètres, assez proche pour envisager une mission aller-retour.
  • Secundo : Bennu est une relique du système solaire, quasiment inchangée depuis environ 4,6 milliards d’années. Étudier cet objet, c’est donc étudier l’histoire de notre système.
  • Bennu est également riche en carbone, la clé des molécules organiques nécessaires à la vie. En ramenant un échantillon de cette matière sur Terre, les chercheurs pourront alors tenter de déterminer si ces objets (astéroïdes) ont joué un rôle dans l’apparition de la vie sur notre planète.
  • Enfin, Bennu ne fait que 500 mètres de diamètre, et est suffisamment petit pour que sa vitesse de rotation autorise la sonde américaine à atterrir.

Concernant la récolte d’échantillons, un bras robotisé (TAGSAM), de 3,35 mètres de long sera déployé une fois la sonde posée sur l’objet dans quelques mois. Le bras se rapprochera alors de la surface pour souffler de l’azote liquide, ce qui permettra de libérer de la poussière. Celle-ci sera alors aspirée, puis mise sous scellé dans une capsule en attendant son retour sur Terre.

Source

Articles liés :

Bizarrement, de plus en plus d’astéroïdes impactent la Terre

La NASA repère des traces d’eau sur l’astéroïde Bennu

Il y a 3 700 ans se déroulait une explosion d’astéroïde aux proportions bibliques

L’astéroïde Bennu comme vous ne l’avez encore jamais vu
noté 3 - 3 vote[s]