in

L’armée française s’équipe de drones éclaireurs de poche

Crédits : © Flir.

Les drones militaires prennent de plus en plus d’importance au sein des forces armées, comme en témoigne le gros contrat conclu entre l’armée française et une société norvégienne afin d’acquérir une quantité non négligeable de Drones opérationnels de poche (DROP).

Un contrat important

Selon un article de Forces Operations publié le 17 janvier 2019, l’armée française a signé un contrat de 77,3 millions d’euros avec le fabricant de drones Prox Dynamics basé en Norvège, filière de la société américaine Flir. Le but ? Acquérir des Black Hornet 3, des nano-drones qui se vendent par deux – au prix de 40 000 euros – avec leurs batteries et leurs télécommandes.

Le prix du Black Hornet 3 fait que celui-ci n’est absolument pas destiné au grand public. Surtout, il s’agit d’un drone militaire déjà utilisé par le Royaume-Uni ou encore les États-Unis dans le cadre de leur programme Soldier Borne Sensor lancé il y a quelques mois. L’armée française se met donc à jour, mais il faut savoir qu’une ancienne version du Black Hornet était déjà utilisée, notamment dans le cadre de manœuvres au Sahel et au Sahara pour l’opération Barkhane.

Crédits : FLIR

Les caractéristiques du Black Hornet 3

Le Black Hornet 3 prend l’apparence d’un petit hélicoptère de poche. Par ailleurs, ses dimensions sont vraiment réduites : 16 cm de longueur pour seulement 33 grammes ! Toutefois, cela ne l’empêche pas d’afficher des performances qui feraient rêver n’importe quel amateur de drones. En effet, le Black Hornet 3 est capable de voler à plus de 20 km/h durant près de 25 minutes, alors que la portée du guidage est tout de même de deux kilomètres !

Ce nano-drone est utilisé pour jouer un rôle d’éclaireur, et donc effectuer des missions de reconnaissance sans que les soldats n’aient besoin d’explorer des zones potentiellement dangereuses. Le Black Hornet 3 peut pénétrer dans un bâtiment avec silence, fonctionner avec ou sans GPS, sous une pluie faible ou un vent ne dépassant pas les 10 m/s. De plus, le drone dispose d’une caméra qu’il est possible de remplacer par une caméra thermique afin de filmer la nuit !

Voici la vidéo de présentation du Black Hornet 3 :

Sources : Futura SciencesLes Numériques

Articles liés :

Un nano-drone inspiré par les cigales pour équiper l’armée américaine

L’armée américaine développe un bras pour lancer et récupérer des drones en plein vol

Faire voler des drones sans limite d’autonomie ? Un rêve qui pourrait devenir réalité