in

L’armée américaine reçoit sa première arme laser anti-drones

Crédits : capture YouTube / Raytheon

Une société vient de livrer la première arme laser anti-drones à destination de l’armée de l’air américaine. Son objectif est d’abattre les drones s’aventurant dans un espace aérien sans autorisation.

Détruire les drones non autorisés

La société Raytheon est une entreprise américaine spécialisée dans la mise au point de systèmes de défense et dans l’aérospatiale. Dans un communiqué publié le 22 octobre 2019, cette société a expliqué avoir livré à l’US Air Force sa première arme laser anti-drones.

Comme vous le verrez dans les images à visionner en fin d’article, l’arme en question est montée sur un buggy. D’apparence plutôt inoffensive, il s’agit tout de même d’un système laser haute-énergie ! Dotée de capteurs infrarouge et électro-optique, l’arme est capable de détecter et détruire des drones en à peine quelques secondes. Pour l’armée de l’air américaine, il s’agit là d’un excellent moyen de venir à bout des drones survolant un espace aérien interdit.

La première arme laser anti-drones est montée sur un buggy Polaris MRZR
Crédits : capture YouTube / Raytheon

Une période de test pour commencer

Plutôt maniable et fonctionnelle, l’arme développée par Raytheon peut être raccordée sur une prise 220 V classique. La recharge n’est cependant nécessaire qu’après plusieurs dizaines de tirs, ce qui laisse la possibilité de venir à bout de nombreux appareils. Par exemple, défendre une base militaire face à une invasion de drones pourrait être une des missions de l’arme. En outre, elle peut également être connectée à un générateur, ce qui en fait une arme finalement assez mobile.

L’US Air Force a reçu ses premiers buggys équipés il y a quelques semaines. Dans un premier temps, l’armée de l’air américaine devra former du personnel quant à son utilisation. Ensuite, une phase d’expérimentation sera lancée. Ainsi, durant une année, le dispositif sera testé en conditions réelles.

L’arme développée par Raytheon n’est en revanche pas la première du genre. En 2014, nous évoquions la mise au point d’un laser de haute précision par l’Académie chinoise de génie physique (CAEP). Il s’agissait d’un dispositif prévu pour abattre des engins de petite taille à basse altitude. À l’époque, il était déjà question de se substituer au travail des tireurs d’élite et des hélicoptères dont les taux de réussite ont été présentés comme inférieurs à l’arme laser.

Si l’armée américaine vient de recevoir sa première arme laser, celle-ci a toutefois déjà été présentée l’an dernier par Raytheon :

Articles liés :

L’armée américaine développe un bras pour lancer et récupérer des drones en plein vol

Un nano-drone inspiré par les cigales pour équiper l’armée américaine

L’armée française s’équipe de drones éclaireurs de poche