in ,

L’Apple Watch pourra-t-elle bientôt sauver des vies ?

Crédits : Apple

La firme américaine désire intégrer dans les futurs modèles d’Apple Watch un genre d’électrocardiographe, mesurant les variations de potentiel électrique de l’ensemble des cellules assurant notamment la contraction du cœur. L’Apple Watch pourrait-elle un jour déceler les AVC et autres maladies cardiaques ?

Depuis son lancement en 2015, la montre connectée d’Apple est capable d’informer l’utilisateur sur son rythme cardiaque en temps réel. Dans le cas d’un rythme cardiaque anormalement élevé, la montre se charge de prévenir son propriétaire par le biais d’une alerte. D’autres fonctions d’alerte existent davantage sous forme de préconisation, comme celle de se lever après un temps prolongé en position assise ou encore prendre une respiration profonde lorsqu’un pic de stress est détecté.

La société Apple, qui semble se soucier de la santé de ses clients, ne désire pas s’arrêter en si bon chemin. Selon Bloomberg, les prochaines versions de l’Apple Watch seront équipées d’un électrocardiographe, un appareil habituellement réservé au monde médical dont le but est de contrôler l’état de santé général d’un patient en détectant les variations de l’activité électrique du cœur. Il s’agira en réalité d’un capteur cardiaque ECG, une sorte d’électrocardiographe miniature. Le but ? Détecter rapidement les anomalies cardiaques, soit tout autant de symptômes d’AVC ou d’infarctus, entre autres.

Apple a déjà scellé un partenariat avec la start-up AliveCor, fabricant du lecteur Kardia Band EKG vendu comme un accessoire de l’Apple Watch. Néanmoins, un prototype de montre est déjà en cours de test, nécessitant que l’utilisateur exerce une pression sur l’écran en utilisant deux doigts, une action qui déclenchera une prise de mesure par le biais d’une petite impulsion électrique dans la poitrine.

Le lecteur Kardia Band EKG de chez AliveCor
Crédits : AliveCor

S’il apparaît assez problématique que l’utilisateur soit à l’origine de ce contrôle, l’arrivée d’une telle option sur l’Apple Watch semble cohérente avec la direction que prend la firme depuis deux ans, à savoir se concentrer sur l’aspect santé de ses produits. Par ailleurs en avril 2017, Apple avait déclaré travailler sur l’intégration d’un outil de mesure du taux de glycémie dans sa montre, afin de détecter le diabète de type 2, comme le rapportait la CNBC.

Sources : BloombergMashable01net