in

Le James Webb Telescope ne sera pas lancé pour Halloween

Crédits : NASA

Le James Webb Telescope ne sera pas lancé le 31 octobre prochain, comme initialement prévu. Pour l’heure, aucune autre date n’a été fixée, mais a priori, l’observatoire ne rejoindra pas l’espace avant la mi-novembre.

Le James Webb Telescope n’en est pas à son premier report. L’instrument devait initialement être lancé en 2018. Depuis, des problèmes techniques n’ont cessé de repousser la date de lancement en alourdissant toujours un peu plus la facture. Il y a encore un an, le lancement du télescope était prévu pour mars 2020. Puis la pandémie de Covid-19 s’est infiltrée dans l’équation. L’été dernier, la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) avaient finalement fixé la date au 31 octobre 2021. Malheureusement, on va encore devoir attendre. Mais jusqu’à quand ?

Trois facteurs clés

Lors d’un point de presse avec les journalistes tenu ce mardi, la directrice des services de lancement du télescope, Beatriz Romero, a souligné trois facteurs à prendre en considération : l’expédition du télescope, l’état de préparation de la fusée Ariane 5 et l’état de préparation du port spatial en Guyane.

Concernant le premier point, la NASA prévoit d’expédier le télescope au site de lancement par bateau à la fin de l’été (l’agence se garde bien de préciser une date en raison des risques de piraterie). La campagne de lancement, qui débute à l’arrivée du télescope en Guyane, dure ensuite 55 jours.

Concernant le second point, rappelons que le lanceur Ariane 5, chargé de lancer le télescope, est immobilisé depuis août 2020 en raison d’un problème de carénage. Cependant, des responsables d’Arianespace ont déclaré que la cause du problème avait été traitée.

En revanche, nous savons qu’Ariane 5 doit lancer deux missions avant celle du télescope américain. Et celui qui précèdera celui du JWT a récemment glissé au troisième trimestre. Or, nous savons que la mission américaine ne pourrait être lancée que quatre mois environ après le dernier vol du lanceur. Si l’on table sur un dernier lancement au début du troisième trimestre, soit début juillet, alors le lancement du JWT ne pourra pas s’opérer avant novembre.

Enfin se pose le problème de la situation sanitaire en Guyane, où les opérations ont été ralenties par la crise du COVID-19. Les vaccins ne sont en effet pas encore largement disponibles sur ce territoire. Le comportement de l’épidémie au cours des semaines à venir devra donc être pris en compte pour déterminer une nouvelle date de lancement. A priori, celle-ci ne pourra être fixée que cet été, voire au début de l’automne.

fusée ariaspace
Décollage d’Ariane 5 le 25-septembre 2018. Crédits : ESA

Ne rien laisser au hasard

Naturellement, il est toujours un peu décevant de voir le lancement du JWT systématiquement repoussé. Cependant, il convient de rappeler que le déploiement de cet observatoire à un plus d’un million de kilomètres de la Terre nécessitera plus de 180 manœuvres minutieuses au cours des premières semaines suivant le lancement. En cas d’échec de l’une de ces manœuvres, le télescope sera perdu. Aussi, tous les voyants doivent être au vert.

Alors si nous devons patienter quelques semaines de plus pour que tout soit prêt, nous attendrons.