in

Artemis I a enfin une date de lancement crédible, et c’est pour bientôt

artemis I lune
Crédits : NASA

Les responsables de la NASA ont déclaré mercredi que l’agence spatiale continue de progresser dans la préparation de son énorme lanceur SLS, au-dessus duquel sera coiffé le vaisseau spatial Orion. Les équipes sont désormais suffisamment confiantes pour fixer une date de lancement pour la mission Artemis I : le 29 août.

Artemis I sera le top départ d’un énorme projet visant à renvoyer des humains sur la Lune. Cette première mission ne sera pas habitée. L’objectif du vaisseau sera de faire deux fois le tour de la Lune avant de revenir sur Terre. La mission servira principalement à vérifier les capacités des deux véhicules. Si tout se passe bien, un vol humain autour de la Lune pourrait suivre en 2025 dans le cadre de la mission Artemis II.

Lancement imminent

Après de multiples pépins techniques, la fusée semble finalement bien prête pour effectuer son vol inaugural. Selon les plans actuels de l’agence, le lanceur et sa capsule seront déployés sur le pas de tir du Kennedy Space Center le 18 août prochain. Ensuite, la NASA pourra profiter de trois fenêtres de lancement : le 29 août, le 2 septembre et le 5 septembre.

Pour espérer lancer la mission dans ce temps imparti, les derniers préparatifs techniques devront se poursuivre sans heurts. Comme pour tout lancement de fusée, le facteur météo sera également important. À cette époque, l’activité tropicale dans l’océan Atlantique approche de son crescendo. La NASA étant désormais très pointilleuse, le moindre danger susceptible de mettre la mission en péril suffira probablement à décaler la date de lancement.

Les heures françaises de lancement et les durées des missions sont les suivantes :

– 29 août : 14 h 33, 42 jours, atterrissage le 10 octobre.
– 2 septembre : 18 h 48, 39 jours, atterrissage du 11 octobre.
– 5 septembre : 23 h 12, 42 jours, atterrissage le 17 octobre.

sls nasa lune artemis
La fusée SLS dans son hangar avant le lancement de la mission Artemis I. Crédits : NASA/Frank Michaux

Pour l’heure, la fusée SLS et la capsule Orion se trouvent à l’intérieur du bâtiment d’assemblage vertical du Kennedy Space Center. Alors que les ingénieurs travaillent sur les tâches de clôture finales, la principale activité restante consiste à activer le système d’arrêt de vol de la fusée. Ce dernier servira à détruire le véhicule si ce dernier s’écarte de sa trajectoire après le lancement. Cette activité devrait commencer le 11 août prochain.

Une fois le système d’arrêt de vol activé (sur batteries), la NASA disposera d’environ trois semaines pour lancer la fusée. Si pour des raisons techniques ou météorologiques l’agence venait à rater l’une de ces trois fenêtres de lancement, la fusée devra être rapportée dans son bâtiment d’assemblage. Si tel est le cas, une autre tentative de lancement n’aurait probablement pas lieu avant octobre.