in

L’amnésie numérique, le nouveau mal des temps modernes

Crédits : iStock

Ce n’est pas vraiment une surprise que d’affirmer que l’omniprésence d’Internet et des smartphones dans nos vies peut avoir raison de nos capacités cérébrales. La mémoire notamment est touchée, selon un phénomène appelé « amnésie numérique ».

Proche de « l’effet Google« , qui affaiblit la mémoire à force de toujours recourir à Internet pour trouver rapidement des informations, on trouve « l’amnésie numérique« , qui décrit le fait d’oublier les informations que nous conservons dans un appareil numérique. C’est une étude menée par le cabinet de sécurité informatique Kaspersky, et publiée ce mercredi 1er juillet, qui nous révèle les chiffres de ce phénomène en France.

Ces chiffres nous révèlent d’abord que l’amnésie numérique touche toutes les tranches d’âge dans des proportions élevées. L’étude a été réalisée en ligne auprès de 1.000 personnes âgées de 16 ans et plus en février et mars 2015. Ainsi, une forte majorité des Français ne se souviennent pas des numéros de téléphone de première importance : 58% ne connaissent pas celui de leurs enfants, 51,5% ne connaissent pas celui de leur travail, et 33% ne connaissent pas celui de leur conjoint.

« Notre incapacité croissante à nous souvenir des numéros importants parce qu’ils sont juste à un clic de distance nous laisse extrêmement vulnérables dans le cas où le dispositif est perdu ou volé, ou les données compromises« , notent les auteurs. Vulnérable est un terme parfaitement choisi puisque, toujours selon cette étude, 17,6% des français ressentiraient un « état de panique » s’ils perdaient ces informations ou l’accès à celles-ci, généralement stockées dans un smartphone.

Pas vraiment étonnant puisque 71,9% des Français affirment utiliser internet comme une extension de leur cerveau, un chiffre qui dépasse même les 83% chez les jeunes âgés de 16 à 24 ans.

Source : zonenumerique

Avatar

Rédigé par David Louvet-Rossi