in

L’alunisseur Vikram a enfin été retrouvé sur la Lune (en morceaux)

Crédits : capture Youtube / NASA

En septembre dernier l’agence spatiale indienne perdait le contact avec son alunisseur Vikram. Depuis, l’engin était porté disparu. Il vient d’être retrouvé en morceaux.

Il y a quelques mois l’agence spatiale indienne déployait sa mission Chandrayaan-2. L’idée : placer un orbiteur autour de la Lune et un petit rover d’une vingtaine de kilos à la surface, près du pôle sud. Cet engin devait être libéré par un alunisseur prénommé Vikram. Le problème, c’est que le 6 septembre dernier, à quelques mètres seulement de toucher le sol, l’agence spatiale indienne a perdu le contact. Depuis, les chercheurs n’avaient aucune nouvelle de l’engin.

Les débris enfin repérés

Depuis cet incident, scientifiques et passionnés ont passé des semaines à parcourir les images du Lunar Reconnaissance Orbiter de la NASA, à la recherche des restes de Vikram. Le 17 septembre, un prénommé Shanmuga Subramanian a repéré un pixel brillant sur la surface. Il a ensuite contacté la NASA qui a de son côté poussé les recherches dans le secteur ciblé.

Finalement, l’agence américaine a pu photographier les restes de l’engin le 11 novembre dernier. Selon le communiqué, les plus gros débris mesurent 1,5 mètre de large. Vikram, de son côté, présentait une envergure d’environ 2,5 mètres. On y découvre également le lieu exact de l’impact, qui semble avoir soulevé le régolithe lunaire (poussière).

lune
Les débris de Vikram repérés par le Lunar Reconnaissance Orbiter de la NASA sont marqués en vert. Les perturbations du sol, causées par l’impact, sont marquées en bleu. Crédits : NASA / GSFC / Arizona State University

D’autres projets en tête

Le mystère est donc résolu. Même si on s’en doutait, Vikram s’est donc bel et bien écrasé et n’a pas survécu à sa chute. Si l’agence spatiale indienne vient d’essuyer un échec avec sa mission Chandrayaan-2, notez qu’elle n’en a pour autant pas fini avec la Lune. Il est en effet question d’envoyer une nouvelle mission sur place dès le mois de novembre 2020. En espérant que celle-ci pourra cette fois-ci alunir sans dommage.

L’agence spatiale indienne (ISRO) voit également encore plus grand, avec des plans visant à mettre en place une mission au-dessus de Vénus. L’idée serait d’envoyer une sonde équipée d’instruments capables d’effectuer des mesures topographiques et atmosphériques, dans le but d’en apprendre davantage sur les nuages de la planète, son activité volcanique ou encore d’évaluer le comportement de la matière en sous-sol.

Selon les premières informations, cette sonde pourrait être envoyée dès le mois de juin 2023.

Source

Articles liés :

À quoi ressembleraient ces planètes si elles remplaçaient la Lune ?

Le rover VIPER de la NASA cherchera de la glace sur la Lune dès 2022

La Grande-Bretagne va envoyer un robot à 4 pattes sur la Lune