in

L’Agence spatiale européenne dévoile la cartographie de salinité de l’océan la plus précise jamais produite

Crédits : ESA.

Le jeu de données le plus précis jamais obtenu concernant la salinité océanique en surface a récemment été généré par une équipe de scientifiques européens. Fruit d’un travail de compilation remarquable, cet effort marque une avancée notable dans le domaine. En particulier, il permettra de mieux comprendre le rôle que joue l’océan dans le système climatique. 

La salinité de l’eau de mer est un paramètre important qui influence de façon notable la dynamique de l’océan. Pour comprendre le fonctionnement de ce dernier et sa réponse au changement climatique en cours, il est donc crucial d’avoir une bonne connaissance de cette variable. Et cela passe inévitablement par de bonnes mesures (in situ ou télédétectées).

Un jeu de données d’une précision sans précédent

Or, une équipe de chercheurs de l’Agence spatiale européenne (ESA) vient tout récemment de « générer le jeu de données mondial le plus complet sur la salinité à la surface de la mer ».

Celui-ci a été obtenu grâce à la compilation des mesures effectuées par 3 missions spatiales différentes. Il s’agit de SMOS (Soil Moisture and Ocean Salinity satellite), SMAP (Soil Moisture Active Passive mission) et Aquarius. « En combinant et en comparant les mesures entre les différents capteurs, l’équipe a pu améliorer la précision cartographique de la salinité à la surface de la mer d’environ 30% » rapporte Jacqueline Boutin, directrice des recherches avec Nicolas Reul.

salinité océan
Salinité à la surface de l’océan (en PSU) moyennée sur août-septembre – en 2012 à gauche et en 2017 à droite. Notez la signature du fleuve Amazone qui se jette dans l’Atlantique sud et qui se traduit par des eaux anormalement douces. Crédits : ESA.

Un effort de synthèse qui a vu le jour dans le cadre de l’initiative sur le changement climatique de l’ESA. La période couverte par le nouveau produit s’étend sur 9 ans, de 2010 à 2018. Il prend en compte toutes les surfaces océaniques du globe. Sa résolution spatiale est de 50 kilomètres et sa résolution temporelle descend jusqu’à l’échelle journalière. Autrement dit, il s’agit d’une sorte de film très haute définition de la vie de notre planète vue à travers la salinité de surface.

Vers une meilleure compréhension du système climatique

Puisque ce film révèle de façon très détaillée la structure et la variabilité de la teneur en sel de l’océan supérieur, il permettra de mieux comprendre comment évolue le cycle de l’eau global. En effet, la salinité de surface est fortement contrôlée par le bilan précipitation-évaporation. Aussi, les zones déficitaires sont globalement plus salées. Inversement pour les zones excédentaires.

Par ailleurs, des événements comme El Niño montrent une signature sur ce paramètre. Étudier leur structure sous cet angle aidera à améliorer notre capacité à comprendre et modéliser ces phénomènes. Par exemple, en mettant en évidence des échanges clés avec la subsurface ou les bassins limitrophes. Enfin, l’influence des fleuves ou des calottes polaires sur la circulation océanique est également visible avec un très haut degré de précision. Là aussi, une évaluation plus poussée des mécanismes à l’oeuvre s’ouvre aux chercheurs.

océan gulf stream
Les tourbillons du Gulf Stream tels que reproduits par simulation numérique. Crédits : NASA/Goddard Space Flight Center Scientific Visualization Studio.

« La surveillance de la salinité depuis l’espace aide à représenter les échelles spatiales et temporelles mal échantillonnées par les mesures in situ et à combler les lacunes du système d’observation » précise Jacqueline Boutin.

Pour conclure, notons que l’ESA met déjà à contribution ces nouvelles données. Et ce dans le cadre d’études variées aussi bien axées sur les échanges air-mer que sur l’anomalie de salinité récemment apparue dans le nord de l’Atlantique. Une signature probablement associée à la fonte de la calotte groenlandaise, laquelle amène une abondante quantité d’eau douce. Les données sont accessibles gratuitement à l’adresse suivante.

Articles liés :

Pour la première fois, l’influence des ouragans sur l’océan profond a été mise en évidence

Ralentissement du Gulf Stream : l’océan Indien à la rescousse ?

Il est le premier à visiter les points les plus profonds de chaque océan