in ,

La ville de Paris va installer 3000 poubelles anti-rats !

Crédits : Ville de Paris

Des milliers de nouvelles poubelles investiront les rues de la capitale dès le début de l’année prochaine. Il s’agit de poubelles anti-rats destinées à être beaucoup moins accessibles à ces rongeurs.

S’agit-il du bon choix ?

En mars 2019, la Maire de Paris Anne Hidalgo tweetait à propos de nouvelles poubelles destinées à ne plus nourrir les rats et éviter les dégradations. Selon Mao Péninou, adjoint chargé de la propreté à la mairie de Paris, l’efficacité de ces poubelles n’est cependant pas certaine. En effet, les rats sont des animaux très rusés et il faudrait peut-être tester d’autres systèmes.

En attendant, cette nouvelle poubelle semble bien protéger le sac qui se situe à l’intérieur. Ce n’est en revanche pas le cas de la “corbeille-propreté” Bagatelle désignée par Wilmotte & Industries (voir photo principale) et ayant fait son apparition à Paris en 2013. En effet, celle-ci est composée de grilles laissant très facilement passer les rats dont le but est de déchirer le sac à la recherche de nourriture.

Crédits : Anne Hidalgo sur Twitter

Un déploiement source d’interrogations

Ce nouveau type de poubelle fera son apparition dans la capitale dès le mois de juin 2019. Pas moins de 2 000 unités seront installées jusqu’à octobre. Au début de l’année prochaine, 1 200 autres seront également installées. En définitive, Paris comptera 3 200 poubelles anti-rats, soit 10 % du total des poubelles disponibles. Les lieux privilégiés pour ces installations ? Les marchés ainsi que les lieux de pique-nique tels que les parcs.

Ce déploiement interroge dans la mesure où il n’est pas question de remplacer l’intégralité des poubelles Bagatelles. Par ailleurs, la commande de poubelles anti-rats apparaît plutôt conséquente, dans la mesure où les élus ne sont pas sûrs à 100 % de leur efficacité ! Également, cette nouvelle mesure questionne à propos des effets visiblement insuffisants des campagnes de dératisation. Il faut savoir que dans certains quartiers de Paris, des habitants visiblement lassés de la situation ont constitué des “brigades anti-rats”.

La prolifération des rats

Il y a quelques mois, nous évoquions la possibilité qu’une prolifération plus importante des rats en ville soit liée au réchauffement climatique. Il se pourrait bien que des hivers plus doux et des étés plus chauds favorisent la reproduction des rats, déjà présents en grand nombre dans les centres urbains.

Avec cinq portées par an et une moyenne de sept petits par portée, les rats ont déjà une grande capacité naturelle à se reproduire ! Évoquons également leur très courte période de gestation (20 jours) et le fait que les femelles sont fertiles seulement un mois après leur naissance. Autrement dit, un seul couple de rats peut donc engendrer une descendance de 15 000 ratons en moins d’un an !

Sources : Le PointConsoGlobe

Articles liés :

Ce ne sont pas les rats qui ont répandu la peste noire

Il y a un demi-siècle, une théorie sur les rats prédisait l’effondrement de la civilisation humaine

Des rats de laboratoire virtuels pourraient remplacer les animaux vivants !