in

La ville de Las Vegas est envahie par les sauterelles

Capture d’écran Twitter/@hnhsi_inc

Las Vegas est en train d’essuyer une vague exceptionnelle de sauterelles. Il y en a tellement que vous pouvez même les voir depuis l’espace.

Si vous avez prévu de vous rendre à Las Vegas au cours de ces prochains jours, peut-être devriez-vous décaler votre séjour. La région essuie en effet depuis quelques jours une véritable invasion de sauterelles. Un phénomène qui devrait se poursuivre encore pendant deux semaines. Notons que ce n’est pas la première fois qu’un tel événement se produit à Vegas. « Nous avons des informations claires sur les années 60 et je les ai vus… au moins quatre ou cinq fois au cours de ces 30 dernières années », note en effet Jeff Knight, entomologiste d’État au Nevada Department of Agriculture. Mais alors, comment expliquer de tels phénomènes ?

Printemps pluvieux

La réponse est relativement simple : à cause de la météo. L’entomologiste Jeff Knight explique en effet que cette invasion est le fruit d’un hiver ou d’un printemps particulièrement pluvieux. Ces pluies abondantes leur proposent un environnement idéal pour la reproduction. Les petites sauterelles se muent alors en locustes ailées qui, une fois suffisamment grandes, se déplacent par million. Étant donné que cette espèce en particulier – Trimerotropis pallidipennis – préfère les températures chaudes, il est ensuite “normal” de les retrouver dans le Nevada, où il fait actuellement entre 30 et 40 degrés Celsius.

sauterelles
Trimerotropis pallidipennis. Cette espèce de sauterelles privilégie les régions chaudes (notamment les déserts) en Amérique du Nord. Crédits : Wikipédia

Il n’y a donc aucune raison de s’inquiéter, ni d’invoquer la “huitième plaie d’Égypte”. Mais il est vrai que cette année, les sauterelles sont particulièrement nombreuses. En témoignent ces images radar prises depuis l’espace :

Au sol, c’est encore pire. Une raison de plus pour se réfugier dans les casinos, et profiter des machines à sous :

 

 

Les invasions (destructrices) de sauterelles

Car le problème n’est pas que ces insectes soient particulièrement nombreux. Ce qui complique les choses, c’est qu’ils sont également très voraces. En témoigne l’Histoire. En 125 avant J.-C., nous savons qu’environ 80 000 personnes ont péri de la famine en Afrique du Nord suite à la destruction des récoltes. Même chose en Italie en 591, avec plus d’un million de victimes. Plus récemment, en 1784, un des plus grands essaims jamais observés (3000 km²) ravageait l’Afrique du Sud. La vallée du Nil fut elle touchée en 1889, la Palestine en 1915, l’Éthiopie en 1958 ou encore l’Inde et le Pakistan en 1962. Ce ne sont ici que des exemples.

Encore aujourd’hui, avec nos technologies actuelles, il reste difficile de prévoir où frapperont ces essaims destructeurs. La situation est particulièrement inquiétante dans les pays du tiers monde, où les sauterelles sont capables d’engloutir en un passage plusieurs tonnes de nourriture.

Articles liés :

Le déclin (très alarmant) des insectes dans le monde

Comment les insectes survivent-ils à l’hiver ?

Voici la carte des sons simulant une Terre sans humains