in

La vie peut-elle se propager entre les étoiles ?

vie étoiles univers panspermie planètes Oumuamua
Selon deux chercheurs, la vie pourrait survivre à des voyages interstellaires. Crédits : Gaia/ESA

Une hypothèse de longue date suggère que la vie peut se propager dans le système solaire. Celle-ci serait transférée d’un corps à un autre par le biais d’objets en transit tels que les météorites ou les astéroïdes. Mais la vie pourrait-elle voyager au-delà, entre les étoiles ?

L’idée de la panspermie n’est pas nouvelle. Celle-ci suggère que la vie pourrait se propager dans l’espace, accrochée à des météorites ou astéroïdes venant s’abattre sur telle ou telle planète, ensemençant par exemple la Terre il y a environ 3,5 milliards d’années. Mais la vie pourrait-elle survivre à des voyages interstellaires ? Autrement dit, les germes de la vie telle que nous la connaissons peuvent-ils voyager dans toute la galaxie, voire au-delà ? C’est la question posée par Manasvi Lingam, Idan Ginsburg et Abraham Loeb, de l’Université d’Harvard (États-Unis) suite à la découverte il y a quelques mois du tout premier astéroïde interstellaire, en visite dans notre système. Leurs travaux sont disponibles sur le site arxiv.org.

« Suite à cette découverte [astéroïde Oumuamua] Manasvi Lingam et moi avons écrit un article dans lequel nous avons montré que des objets interstellaires pouvaient être capturés grâce à leur interaction gravitationnelle avec Jupiter et le Soleil, explique Abraham Loeb. Le système solaire agit comme un “filet de pêche” gravitationnel contenant des milliers d’objets interstellaires qui pourraient potentiellement planter la vie dans un nouveau système », dit-il.

« Nous nous attendons à ce que la plupart des objets soient probablement rocheux, mais en principe, ils pourraient également être de nature glacée, ajoute Ginsburg. Qu’ils soient rocheux ou glacés, ils peuvent être éjectés de leur système hôte et voyager potentiellement à des milliers d’années-lumière. Et le centre de la galaxie peut constituer un puissant moteur pour ensemencer la Voie lactée ».

Ils se sont appuyés sur un nouveau modèle analytique afin de déterminer la probabilité que des objets soient échangés entre des systèmes d’étoiles à l’échelle galactique. Les chercheurs concluent donc que si la vie peut survivre pendant environ un million d’années, il pourrait y avoir plus d’un million d’objets de la taille d’Oumuamua capturés par notre système, transférant ainsi la vie entre les étoiles. Si l’on se base sur ce principe, la vie pourrait donc voyager – à condition qu’elle survive au moins un million d’années – à travers toute notre Galaxie.

« En principe, la vie pourrait même être transférée d’une galaxie à une autre, car certaines étoiles s’échappent de la Voie lactée, poursuit Loeb. Il y a plusieurs années, nous avons montré que l’Univers est rempli d’une mer d’étoiles éjectées des galaxies à une vitesse pouvant atteindre une fraction de la vitesse de la lumière par des paires de trous noirs supermassifs (formés lors de la fusion de galaxies) qui servent alors de frondes. Ces étoiles pourraient ainsi potentiellement transférer la vie à travers non seulement dans la galaxie, mais aussi à travers l’Univers ».

Source

Articles liés : 

Panspermie : Sommes-nous tous des extraterrestres ?

L’un des ingrédients clés de la vie pourrait provenir de l’espace

Les pieuvres viennent-elles de l’espace ?