in

La viande rouge et la charcuterie sont cancérigènes, déclare l’OMS

Crédits : Alexas_Fotos / Pixabay

L’agence cancer de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de classer les viandes transformées, essentiellement la charcuterie, comme des agents cancérigènes pour l’homme. La viande rouge serait probablement cancérigène aussi.

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), l’agence cancer de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), vient de publier une évaluation basée sur plus de 800 études menées à travers le monde dont les résultats placent la viande transformée, essentiellement la charcuterie, dans la catégorie des agents « cancérogènes pour l’Homme » (même catégorie que le tabagisme) tandis que les viandes rouges — qui, selon le CIRC, incluent le porc et le veau — ont été classées comme « probablement cancérogènes ». Les types de cancer associés à la consommation de viande rouge, selon le CIRC, sont le cancer colorectal, du pancréas et de la prostate.

La classification de la viande transformée comme étant un agent cancérigène, comme le tabac ou l’amiante, indique qu’un produit est susceptible de provoquer le cancer, mais ça ne veut pas pour autant dire qu’ils sont aussi dangereux. « Pour un individu, le risque de développer un cancer colorectal en raison de sa consommation de viande transformée reste faible, mais ce risque augmente avec la quantité de viande consommée », explique le Dr Kurt Straif, du CIRC.

Néanmoins, les experts ont conclut que chaque portion de 50 grammes de viande transformée consommée tous les jours augmente le risque de cancer colorectal de 18 %. Les dernières estimations montraient qu’environ 34.000 décès par cancer par an environ dans le monde sont attribués à une alimentation riche en charcuterie, contre un million de décès par cancer par an dus au tabagisme et 200.000 par an à cause de la pollution de l’air.

Les conclusions du CIRC ne signifient pas qu’il faut complètement écarter la viande de son régime alimentaire. « Cela ne signifie pas que vous devez arrêter de manger de la viande rouge ou transformée. Mais si vous en mangez beaucoup, vous devriez peut-être penser à réduire », explique le Pr Tim Key, un épidémiologiste au centre britannique de recherche sur le cancer.

Les chercheurs reconnaissent par ailleurs ne pas encore bien savoir comment la viande rouge et la viande transformée accroissent le risque de cancer. Ils mettent en avant les modes de cuisson et de conservation. De leur côté, les professionnels du secteur protestent face à cette classification. Ils affirment que « la science a montré que le cancer est une maladie complexe qui n’est pas provoquée par de simples aliments ».

Source : The Lancet

  • Crédits photo : Shutter_Lover