in

La technique pour ne plus se faire voler sa nourriture par les goélands

Crédits : Pixabay

Selon une récente étude, il est possible d’empêcher les goélands de vous piquer votre nourriture en… soutenant leur regard. De quoi vous permettre de sauver quelques frites.

Le goéland est un omnivore opportuniste. Connu pour dérober les proies capturées par d’autres oiseaux de mer, il constitue également un fléau pour les amateurs de plage ou de balades en bord de mer, à qui il n’hésite pas à voler de la nourriture. Frites, gaufres, l’oiseau n’est pas très regardant. Les accidents semblent se multiplier, menant même des chercheurs à se poser la question suivante : comment empêcher un goéland de vous piquer votre pitance ? Une étude britannique, publiée dans la revue Biology Letters, suggère que le fait de soutenir le regard des oiseaux pourrait avoir un réel effet dissuasif.

« Nous réfléchissions à des moyens de réduire ces conflits entre l’Homme et le goéland de manière non violente et sans nuire aux oiseaux », explique Neeltje Boogert de l’Université d’Exeter au Royaume-Uni, et principale auteure de l’étude. Rappelons en effet qu’au Royaume-Uni comme en France, le goéland est une espèce protégée.

Le regard humain “dissuasif”, enfin pas toujours

Pour en arriver à ces résultats, les chercheurs ont rempli quelques sacs de congélation avec des chips, et se sont rendus à la plage. L’un d’eux s’accroupissait près du sac et devait soit regarder l’oiseau droit dans les yeux, soit détourner le regard. Le comportement de chaque oiseau – 74 au total – était ensuite analysé par d’autres observateurs.

Il est ressorti que lorsque le chercheur détournait le regard, quasiment tous les goélands se sont rués sur la nourriture. En revanche, lorsqu’il les regardait dans les yeux, seuls 27 de ces oiseaux ont osé saisir la nourriture, quand les 47 autres se sont ravisés. Ceux qui ont osé voler la nourriture du chercheur ont également mis plus de temps pour s’approcher que lorsque le chercheur détournait le regard, peut-on lire.

« Ce qui prouve que les goélands utilisent des signaux comportementaux émis par les humains pour prendre des décisions en matière d’alimentation, notamment lorsqu’ils se trouvent en milieu urbain », explique Madeline Goumas, co-auteure de l’étude, qualifiant le regard humain de « dissuasif » dans ce cas précis.

Comment empêcher les goélands de voler votre nourriture ? En soutenant leur regard. Crédits : Pixabay

Les chercheurs ambitionnent maintenant de poursuivre ces recherches sur un échantillon de goélands plus important, et pourquoi pas sur d’autres espèces “voleuses”. Comme la mouette rieuse, par exemple.

Articles liés :

L’épique bataille entre un aigle et deux goélands

Les oiseaux non éclos communiquent entre eux depuis l’intérieur de leurs œufs

Le record du vol le plus long du monde pulvérisé par un oiseau