in

La sonde Parker Solar Probe enregistre des sons étranges près du Soleil

La sonde Parker Solar Probe autour du Soleil. Crédits : John Hopkins APL / Nasa / PA

Autour du Soleil, la sonde américaine Parker Solar Probe vient de battre deux nouveaux records. Au passage, elle a également enregistré la “voix” de notre étoile.

Il y a un peu plus d’un an, la NASA déployait la sonde Parker Solar Probe. L’objectif de la mission était de se rapprocher de la surface de notre étoile dans le but d’en apprendre davantage sur son fonctionnement interne. L’agence américaine souhaiterait notamment répondre à deux grandes interrogations. La première : pourquoi l’atmosphère du Soleil est-elle beaucoup plus chaude que sa surface ? Et la seconde : quelles sont les origines précises du vent solaire ?

Deux nouveaux records

Pour répondre à ces questions, la mission doit effectuer plusieurs orbites autour du Soleil, se rapprochant toujours un peu plus. Récemment, la sonde a clôturé son quatrième tour de notre étoile en se plaçant à moins de dix-huit millions de kilomètres ! Jamais un objet construit par l’Homme ne s’était approché aussi près du Soleil. Ce record ne sera que temporaire puisque dans six ans environ, il est prévu que la sonde se rapproche à moins de 6 millions de km de la surface.

Le second record pulvérisé par Parker Solar Probe concerne sa vitesse de croisière. En effet, d’après les données de la NASA, la sonde graviterait autour du Soleil à une vitesse de 393 000 kilomètres par heure. Elle est à ce jour, l’objet créé par l’Homme le plus rapide au monde (et de loin).

La “voix” du Soleil

Toujours en parfait état à l’heure actuelle, la sonde a également profité de ce “flirt” avec le Soleil pour enregistrer plusieurs sons très étranges. Ces derniers ont été repris et transformés par le Laboratoire de physiques appliquées de l’université Johns Hopkins. Ces transformations ont ainsi permis qu’ils soient parfaitement audibles à nos oreilles :

On rappelle que la sonde américaine sera bientôt rejointe par la sonde Solar Orbiter, de l’Agence spatiale européenne (ESA). En effet, son lancement est prévu le 10 février.

La sonde sera placée en orbite par une fusée un Atlas V 411, de la NASA. Au cours de son voyage, elle profitera de l’attraction gravitationnelle de la Terre et de Vénus pour se rapprocher peu à peu du Soleil. Elle viendra finalement se placer à environ 42 millions de kilomètres de distance, à près au même niveau que la planète Mercure.

Une fois opérationnelle, Solar Orbiter aura pour principal objectif d’analyser la météo spatiale dans son environnement proche. Ces données essentielles nous permettront de mieux appréhender les “caprices” de notre étoile susceptibles de perturber nos systèmes de télécommunications.

Grâce à ses télescopes à haute résolution, le vaisseau sera en mesure de nous fournir les toutes premières images des pôles du Soleil.

Source

Articles liés :

Voici les photos les plus détaillées jamais prises du Soleil

Les plus belles photos du transit de Mercure devant le Soleil

Certains volcans pourraient encore être actifs sur Vénus