in

La sonde New Horizons se rapproche de sa prochaine cible

Une impression d'artiste du vaisseau spatial New Horizons de la NASA rencontrant MU69 2014, qui orbite 1,6 milliard de kilomètres au-delà de Pluton, le 1er janvier 2019. Avec la participation du public, l'équipe a choisi le surnom Ultima Thule. l'objet, qui sera le monde le plus primitif et le plus lointain jamais exploré par les engins spatiaux. Crédits: NASA / JHUAPL / SwRI / Steve Gribben

Pendant que nous vaquons à nos occupations, la sonde New Horizons continue son petit bonhomme de chemin au-delà de Pluton, seule à plusieurs milliards de kilomètres de la Terre. Elle se rapproche néanmoins de sa prochaine cible : “Ultima Thule”.

En juillet 2015, la mission New Horizons de la NASA marquait l’histoire en devenant la première à effectuer un survol de Pluton. Depuis, le programme a été prolongé. La sonde se fraye actuellement un chemin vers  le système solaire externe pour explorer quelques objets de la ceinture de Kuiper (KBO), dans l’espoir d’en apprendre davantage sur la formation et l’évolution de notre Univers. D’ici le 1er janvier 2019, elle sera arrivée à sa première destination : l’objet normalement connu sous le nom de 2014 MU69, qui avec l’aide du public vient d’être surnommé “Ultima Thule”. Cet objet, qui orbite autour de notre Soleil à une distance d’environ 1,6 milliard de km au-delà de Pluton, sera l’objet le plus primitif jamais observé par un vaisseau spatial. Ce sera aussi la rencontre la plus éloignée jamais réalisée dans l’histoire de l’exploration spatiale.

2014 MU69 fut sélectionné en 2015 par l’équipe de a NASA en raison des immenses opportunités de recherches qu’il présente. L’objet est en effet ancien et fixé sur la même orbite depuis sa formation. Et petit plus, cette opération coûtera moins cher en carburant, celui-ci étant plus facile à atteindre que d’autres cibles candidates. À l’origine, l’objet était censé n’être qu’un petit morceau sphérique de glace et de roche. Cependant en août 2017, de nouvelles observations effectuées par des télescopes en Argentine ont amené l’équipe à conclure que 2014 MU69 était en fait beaucoup plus massif que prévu.

Les terrains accidentés de Pluton vus depuis le vaisseau spatial New Horizons de la NASA lors de son survol de juillet 2015. Crédit d’image: NASA / Johns Hopkins/Southwest Research Institute.

Compte tenu de l’importance de la rencontre imminente de New Horizons avec cet objet, il est donc juste qu’il soit baptisé d’un “vrai” nom. La campagne visant à baptiser cet objet a été lancée par la NASA et l’équipe de New Horizons en début du mois de novembre dernier. 115 000 participants du monde entier ont proposé 34 000 noms – dont 37 ont été sélectionnés pour un vote final en fonction de leur popularité. Ceux-ci comprenaient huit noms proposés par l’équipe de New Horizons et 29 choisis par le public. L’équipe a ensuite réduit sa sélection à ces 29 noms et a indiqué ses préférences parmi les plus appréciés.

La campagne a finalement pris fin le 6 décembre dernier. Et c’est Ultima Thule qui a le plus de votes. Dans la littérature et la cartographie médiévales, Thulé était une île mythique, très au nord. Vous pourriez alors traduire “Ultima Thule” par “qui se trouve au-delà des frontières du monde connu”. Ce nom est hautement approprié, puisque l’exploration d’un tel objet n’a jamais été faite auparavant. « Nous sommes reconnaissants à ceux qui ont proposé un surnom aussi intéressant et inspirant », note la NASA. « Ils méritent d’être récompensés pour avoir capturé le véritable esprit d’exploration qu’incarne New Horizons ».

Source