in

La sonde InSight nous donne RDV sur Mars !

JPL-Caltech / NASA

Le 5 mai 2018, la sonde InSight de la NASA s’est envolée vers Mars. Aujourd’hui, elle a déjà parcouru plus de la moitié du trajet, et il lui reste « seulement » 200 millions de kilomètres afin d’arriver à destination le 26 novembre 2018.

Comme vu dans notre article parut avant le décollage de la sonde, le but de cette exploration est d’en découvrir plus sur les secrets que peuvent receler la structure interne de Mars, notamment grâce à un capteur de flux de chaleur, mais aussi à l’aide du sismomètre SEIS, développé par le Centre National d’Études Spatiales à Toulouse, que nous avons décrit ici. À terme, ces outils seront censés permettre à la NASA de comprendre la formation ainsi que l’évolution de Mars, en scrutant son activité interne.

Des changements de trajectoire durant le vol.

Afin de pouvoir arriver à destination, la sonde InSight a déjà subi deux changements de trajectoire. Le premier a eu lieu le 22 mai, afin de diriger la sonde vers Mars, puis une autre correction le 28 juillet 2018 afin d’affiner la trajectoire de la sonde. En effet, comme Mars se déplace a une vitesse différente de la sonde et que leurs trajectoires sont différentes, cela implique différents changements de trajectoire au cours de ce périple.

Il reste encore 4 changements de trajectoire, qui vont permettre de s’assurer qu’InSight se déplace dans la bonne direction et à la bonne vitesse, afin d’être dans les meilleures dispositions lorsqu’il faudra s’infiltrer au sein de l’atmosphère martienne.

Le bilan de santé d’InSight encourageant.

« Nous avons effectué nos derniers contrôles de performance le 19 juillet, qui ont été couronnés de succès », a déclaré Bruce Banerdt, chercheur principal d’InSight du Jet Propulsion Laboratory de la NASA, à Pasadena, en Californie.

L’équipe du Jet Propulsion Laboratory a en effet vérifié tous les instruments qui permettront de mener à bien l’expédition lorsque la sonde sera sur Mars. Les vérifications s’opéraient sur le sismomètre, la liaison radio permettant d’évaluer les perturbations de l’axe rotation de Mars, le capteur de flux de chaleur, ainsi que les caméras.

Si la suite du voyage se passe comme prévu, la prochaine image qui proviendra d’InSight sera celle d’Elysium Planitia, seconde région volcanique de Mars, qui sera photographiée quelques minutes après son arrivée sur la planète rouge.

Rendez-vous le 26 novembre 2018.

Mars planète
Crédits : NASA picture / Wikipedia

Sources :  Jet Propulsion Laboratory, NASA

Articles reliés :

Un grand lac d’eau liquide découvert sur Mars

Terraformer Mars ne serait finalement pas possible avec la technologie actuelle

Lac d’eau liquide sur Mars : pourrait-on y trouver la vie ?