in

La sonde InSight devra braver « 7 minutes de terreur » avant d’atterrir sur Mars !

Atterrisseur Insight
Crédits : NASA/JPL-Caltech.

Dans une dizaine de jours, la sonde InSight se séparera de son module de croisière avant d’entamer sa descente vers le sol de la planète rouge. Quel est le scénario qui sera mis en œuvre dans le cadre de cet atterrissage ?

Les missions antérieures

Deux missions ont déjà tenté de poser un rover sur Mars, et seulement une a réussi. La mission Schiaparelli en 2016 (ESA) a été un échec, et la NASA est la seule agence à avoir été en mesure de poser un robot sur la planète rouge : le rover Curiosity en 2012. Les meneurs du projet avaient qualifié la descente de « 7 minutes de terreur », comme l’indique un communiqué du CNES publié le 12 novembre 2018. L’équipe du rover Curiosity est la même que celle de la mission InSight. Celle-ci, qui embarquera notamment le sismomètre français SEIS dédié à l’étude de la structure interne de la planète rouge, devrait se séparer de son module de croisière le 26 novembre 2018 avant de descendre sur Mars.

Rappelons que l’atterrisseur de la sonde spatiale Phoenix – qui s’est posé avec succès sur Mars en 2008 – a été repris pour la sonde InSight. Selon Francis Rocard, responsable des programmes d’exploration du Système solaire au CNES, les caractéristiques de masse sont idéales, car Phoenix avait une masse de 350 kg (360 kg pour InSight).

Un atterrissage à haut risque !

Les 7 minutes de terreur évoquées par l’équipe de la sonde InSight se découpent en quatre étapes. Pour l’étape 1, l’atterrisseur est présenté entrant dans l’atmosphère de Mars, à 130 km d’altitude – avec un angle de 12,5° – et à une vitesse de 20 000 km/h. Il faut savoir que des températures proches de 1500 °C mettront à rude épreuve le bouclier thermique de l’atterrisseur !

À une altitude de 11 km, l’étape 2 n’est autre que l’ouverture d’un parachute de 12 mètres de diamètre. Sa mission est d’assurer un freinage réduisant la vitesse de descente de 1500 km/h à 220 km/h ! L’étape 3 se déroule seulement 15 secondes après l’ouverture du parachute, et consiste en l’éjection du bouclier thermique situé à l’avant de l’atterrisseur. Les trois pieds de l’appareil seront déployés seulement une dizaine de secondes plus tard.

La dernière étape verra l’éjection du parachute et de la coque de protection 41 secondes avant de toucher le sol. Les grappes de rétrofusées – au nombre de 3 – s’allumeront 16 secondes avant l’impact final. Enfin, les pieds de l’appareil amortiront le choc avec une vitesse résiduelle de 9 km/h seulement !

Voici une infographie présentant en détail les phases d’atterrissage de la sonde InSight :

Voir l’infographie en meilleure résolution ICI
Crédits : NASA/JPL-Caltech.

Source

Articles liés :

La sonde InSight nous donne RDV sur Mars !

Curiosity nous offre une vue imprenable de la planète Mars à 360° !

Cet excellent court-métrage nous permet de visualiser l’établissement futur de l’Homme sur Mars !