in

La sonde Dawn en approche de Cérès, une planète naine qui pourrait abriter un océan

Crédits : NASA

La sonde de la NASA Dawn doit rentrer en orbite autour de la planète naine Cérès d’ici mars ou avril de cette année. Elle a commencé sa phase d’approche le 29 décembre, et se trouve à 640 000 kilomètres de sa destination.

Dawn a déjà fait un arrêt pour aller voir Vesta, un des plus gros astéroïdes du système solaire avec ses 500 kilomètres de large, dont elle a pu dresser une carte géologique détaillée de la surface. Sa prochaine et dernière étape est Cérès, le plus gros objet de la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter. La surface de cette planète naine est recouverte de matériaux hydratés, ce qui indique la présence de glace en son sein. Il serait même possible qu’elle abrite un océan liquide sous sa surface, et c’est ce que la sonde va tenter de déterminer.

Pour atteindre Cérès, Dawn a utilisé un moteur ionique. Les moteurs habituellement utilisés pour le voyage spatial sont des systèmes de propulsion chimique, dans lesquels un carburant est « brulé » par un oxydant, et la chaleur ainsi dégagée pousse les gaz en dehors de la tuyère. Les gaz éjectés à grande vitesse créent une force de réaction, qui modifie la vitesse du vaisseau spatial. Le moteur de Dawn est lui ionique. Plutôt que de l’énergie chimique, il utilise de l’électricité, produite par ses immenses panneaux solaires pour se propulser. La sonde dispose d’une réserve de Xénon, qui est envoyé dans l’espace à très grande vitesse.

Ce type de propulsion est bien plus efficace que les systèmes chimiques, et permet d’aller beaucoup plus loin tout en simplifiant les manœuvres en orbite. Ils ont toutefois une grosse limitation qui est leur poussée. Le propulseur de Dawn est capable de développer 90 millinewtons, soit le poids sur Terre d’un objet d’une masse de 9 grammes. Heureusement, les voyages interplanétaires sont très longs, et Dawn aura au total fait fonctionner ses moteurs pendant cinq ans au total pour effectuer ses manœuvres. Cette faible poussée est aussi la raison pour laquelle il faudra des mois à Dawn pour se placer en orbite autour de Cérès.

La meilleure image de Cérès que nous ayons, prise par le télescope Hubble, crédits NASA, ESA, J. Parker (Southwest Research Institute), P. Thomas (Cornell University), and L. McFadden (University of Maryland, College Park)
La meilleure image de Cérès que nous ayons, prise par le télescope Hubble (Crédits : NASA, ESA, J. Parker (Southwest Research Institute), P. Thomas (Cornell University), and L. McFadden (University of Maryland, College Park))

D’ici la fin du mois de janvier, la sonde sera capable de prendre de meilleures images de Cérès que nos plus grands télescopes. Pour l’instant, les images de la planète naine que nous avons restent très floues, et nous n’avons qu’un pauvre idée de ce à quoi elle ressemble réellement.

Illustration : Image artistique de la sonde Dawn près de l’astéroïde Vesta / NASA