in

La rougeole fait son grand retour dans le monde

Crédits : Pixnio / Dr. Erskine Palmer / USCDCP

L’année dernière, le nombre de cas de rougeole signalés a augmenté de plus de 30 % dans le monde. C’est du moins ce que suggère un nouveau rapport de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Les efforts de vaccination vont devoir être soutenus et repris pour éviter de nouvelles épidémies.

La rougeole n’est pas une maladie bénigne, mais le monde semble le penser. Si celle-ci est effectivement facilement évitable grâce à deux simples doses de vaccin, nous avons besoin d’une couverture d’environ 95 % pour enrayer l’épidémie. Et c’est bien là que le bât blesse. Au cours de ces dix dernières années, la couverture vaccinale n’a jamais dépassé les 85 % dans le monde. Résultat : le nombre de cas de rougeole signalés a augmenté de plus de 30 % dans le monde, révèle un nouveau rapport de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

« Nous risquons de perdre des décennies de progrès »

« Sans efforts urgents pour augmenter la couverture vaccinale et identifier les populations présentant des niveaux inacceptables d’enfants sous-vaccinés ou non vaccinés, nous risquons de perdre des décennies de progrès dans la protection des enfants et des communautés contre cette maladie dévastatrice mais totalement évitable », prévient Soumya Swaminathan, vice-présidente de l’OMS.

Avant 1963 – c’est-à-dire avant le premier vaccin contre la rougeole – une épidémie entraînait chaque année plus 2,6 millions de décès. Des années de campagnes d’informations et de vaccination ont alors permis de sauver plus de 21 millions de vies depuis le début du siècle. Mais malgré ces progrès, il semblerait que les efforts ne soient plus assez soutenus. La cause principale ? Les campagnes anti-vaccins. En 2017, 20,8 millions de nourrissons dans le monde n’avaient pas reçu le premier vaccin contre la rougeole, nous dit le rapport.

« La réapparition de la rougeole est une source de grave préoccupation, avec des épidémies étendues dans toutes les régions et en particulier dans les pays qui ont atteint ou étaient sur le point d’éliminer la rougeole », poursuit Soumya Swaminathan.

rougeole
Les cas de rougeole se multiplient dans le monde. Crédits : Wikemedia commons

Complaisance et désinformation

« La complaisance à propos de la maladie et la propagation des mensonges sur le vaccin en Europe, l’effondrement du système de santé au Venezuela et des poches de fragilité et la faible couverture vaccinale en Afrique se conjuguent pour provoquer une résurgence mondiale de la rougeole après des années de progrès », explique de son côté Seth Berkley, PDG de Gavi, Vaccine Alliance.

Les chercheurs insistent donc sur la reprise des efforts de vaccination, en luttant davantage, par exemple, contre la désinformation en ligne. Et pour ce faire, il faut continuer d’informer. Mais peut-être faut-il mieux informer. « Les stratégies existantes doivent changer. Il faut redoubler d’efforts pour accroître la couverture vaccinale systématique et renforcer les systèmes de santé », poursuit Berkley. « Sinon, nous continuerons à chasser une épidémie après l’autre ».

Source

Articles liés : 

Virus : l’essentiel pour mieux les connaître et les comprendre

Fièvre jaune : une étude a reconstitué le parcours du virus depuis sa réapparition au Brésil

La maladie d’Alzheimer pourrait-elle être causée par un virus infectant le cerveau ?