in

La résistance des animaux d’élevage aux antibiotiques devient très préoccupante !

Les animaux les plus concernés sont les porcs et les poulets d'élevage Crédits : Pixabay

Selon une étude récente, les antibiotiques utilisés dans les exploitations d’élevage industriel sont de moins en moins efficaces. Il s’agirait là d’une menace globale qu’il ne faudrait pas prendre à la légère.

Un problème qui ne concerne pas que l’Homme

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la résistance aux antibiotiques est l’une des plus grandes menaces pour la santé mondiale et la sécurité alimentaire. Les bactéries s’adaptent aux traitements administrés aux humains, ce qui pourrait causer jusqu’à 10 millions décès par an d’ici 2050 !

Néanmoins, il faut savoir que ce risque concerne également les animaux d’élevage. En effet, les antibiotiques utilisés dans les exploitations pour éviter que les bêtes soient malades sont de moins en moins performants. Depuis la parution d’une étude danoise en 2012, nous savons que les bactéries résistantes chez les animaux peuvent sur le long terme être transmises à l’homme et causer des infections complexes.

résistance antibiotiques
Pseudomonas aeruginosa, une bactérie résistante aux antibiotiques. Crédits : Wikipédia.

L’industrie agroalimentaire en péril ?

Une nouvelle étude parue dans la revue Science le 20 septembre 2019 explique que les conséquences de cette antibiorésistance animale sont très préoccupantes. Les chercheurs de l’ETH Zurich (Suisse) ont rassemblé les données d’environ 900 analyses effectuées aux quatre coins du monde entre 2000 et 2018. Selon les résultats, l’antibiorésistance est en augmentation partout et concerne même les médicaments les plus récents.

Ces chercheurs estiment que depuis l’an 2000, la quantité de bactéries résistantes aux traitements a triplé ! De plus, les animaux les plus concernés sont également les plus produits, à savoir les porcs et les poulets, notamment dans les pays émergents qui sont aussi parmi les états les plus touchés. Citons par exemple l’Inde, la Turquie, le Brésil ou encore le Kenya et l’Iran. Ainsi, les chercheurs estiment que si l’humanité ne parvient plus à soigner les animaux d’élevage, les conséquences seront terribles pour les pays les moins aisés. Outre les risques transmission des bactéries infectieuses aux humains, les risques se calculent également en termes de sécurité alimentaire.

En outre, l’étude rappelle que la résistance des humains aux antibiotiques se trouve très souvent au cœur des débats. Néanmoins, l’antibiorésistance des animaux est peu mise en lumière alors qu’il y a davantage d’animaux sur Terre que d’humains.

Articles liés :

Alerte ! Les rivières du monde contaminées aux antibiotiques !

Une carte interactive mondiale montre la résistance aux antibiotiques

Et si le CBD devenait un moyen efficace de lutter contre la résistance aux antibiotiques ?