in

Le fantasme de l’hoverboard continue avec l’ArcaBoard, mais c’est pas l’pied !

Crédits : Capture vidéo

Le fantasme de l’hoverboard continue avec l’ArcaBoard, la planche aux 36 ventilateurs capable de décoller du sol. Malheureusement, on est encore bien loin de la planche à Marty.

Malgré des tentatives plus ou moins convaincantes proposées par certaines marques ces dernières années, les prototypes s’enchaînent sans grande conviction. Six minutes d’autonomie, un barouf d’enfer, le tout taillé dans un bloc de Lego, dites bonjour à l’ArcaBoard. D’une taille particulièrement imposante, il reprend néanmoins l’un des principes de l’hoverboard, à savoir survoler le sol et permettre d’avancer sans aucune roue.

Celui-ci marche sur l’eau, mais il n’est pas fait pour le surf

À défaut d’utiliser l’électromagnétisme, l’ArcaBoard utilise la propulsion de 36 puissants ventilateurs intégrés, ce qui signifie qu’il peut être utilisé sur n’importe quelle surface, y compris l’eau (batteur, à la frappe !). Les 36 ventilateurs délivrent alors une puissance équivalente à 272 chevaux, capable de soulever jusqu’à 200 kilos, ça ira ?

Malgré cet avantage, on est malheureusement encore bien loin du fantasme de l’hoverboard. L’ArcaBoard est imposant, cher, lourd, et, on l’imagine, très bruyant, puisque la vidéo de présentation se garde bien de proposer le son de l’engin lors de ses phases de démonstration. Enfin, sur batterie, l’ArcaBoard dispose d’une autonomie limitée à 6 minutes.

Le prix ? 19 900 dollars. Pour ce tarif, vous disposerez d’une planche et d’une batterie classique, le support de charge rapide étant vendu séparément pour 4 500 dollars supplémentaires. C’est pas l’pied.

Source : Gizmag