in

La protéine de lactosérum, une nouvelle arme minceur ?

Crédits : Tumisu / Pixabay

La liste de trucs et astuces permettant de réduire la quantité de calories présente dans notre alimentation vient peut être de s’allonger avec l’apparition d’une étude ventant les mérites des protéines de lactosérum.

Un groupe de chercheurs de l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF) de l’Université de Laval au Québec, a publié une étude sur le site internet de la revue Applied Physiology, Nutrition and Metabolism le 22 septembre 2015.

« La poudre de protéines vendue dans les magasins d’alimentation contient beaucoup de protéines de lactosérum. Il suffit d’en ajouter un peu dans un yogourt commercial »

Cette étude stipule que l’ajout de protéines de lactosérum dans un yaourt consommé en collation réduit de 14 % la consommation de calories lors du repas qui suit. Ces résultats ont été obtenus par le biais d’une démonstration impliquant 20 personnes participant à cinq expériences.

Le jour de chaque différent test, les volontaires à jeun depuis une douzaine d’heures se sont présentés au laboratoire à 8 h du matin. S’en est suivi une prise de petit déjeuner à 730 calories et à 10 h 30, le service d’une collation composée seulement d’un yaourt. Enfin, vers 12 h 30, chaque participant a été invité à profiter d’un buffet garni à volonté.

Cinq tests, cinq yaourts différents afin de comprendre leurs effets : un yaourt classique, un second enrichi en protéines de lactosérum et enfin trois types de yogourt enrichi en fibres. Angelo Tremblay du Département de kinésiologie de l’INAF, responsable de l’étude, explique :

« Tous ces yogourts avaient la même saveur et la même texture, ils renfermaient environ 57 calories et ils contenaient la même quantité de protéines, ce qui nous a permis d’isoler l’effet du type de protéines et de fibres sur la prise alimentaire subséquente »

Il semble que seul le yaourt enrichi en protéines de lactosérum a un effet sur la prise de calories lors du fameux buffet à volonté. En effet, la prise de calories suivant le test avec le yaourt classique était de 1410 calories, en moyenne, contre 1216 calories pour le test avec le yaourt au lactosérum.

« La consommation d’un yogourt contenant 57 calories permet de réduire d’environ 200 calories la prise alimentaire lors du repas qui suit. Ce n’est pas rien. On peut pratiquement parler de calories négatives » poursuit le professeur Tremblay, alors qu’il donne également des précisions sur l’absence d’effets quant à l’appétit : « Il semble que les protéines de lactosérum ne réduisent pas l’appétit, mais qu’elles favorisent une atteinte plus rapide de la satiété. »

L’ajout de protéines de lactosérum dans l’alimentation, une véritable arme minceur ? On ignore tout de même si les effets observés durant l’étude peuvent se prolonger sur du long terme, ainsi, de nouvelles études devraient pouvoir réponde de manière plus précise à cette question.

Sources : Top SantéTechno Science