in

La première installation de compostage humain au monde ouvrira en 2021

Crédits : Recompose

En mai dernier l’État de Washington (États-Unis) votait une loi permettant le “compostage humain”. Une première installation devrait ouvrir ses portes en 2021.

Et si une fois décédé vous aviez l’occasion de vous transformer en compost ? Tout est parti d’un projet de loi proposé il y a quelques mois par Jamie Pedersen, sénateur de l’État de Washington. Celui-ci avait été rejeté, les votants craignants que le processus de recomposition des restes humains n’entraîne la propagation d’agents pathogènes. Une étude, menée sur six corps, avait ensuite confirmé la sûreté du processus. Un nouveau projet de loi a donc été proposé. Et cette fois, il a été adopté. C’était au mois de mai dernier.

La loi prendra effet à partir de 2020. Dès l’année prochaine donc, les personnes qui le souhaitent pourront donc être transformées en compost une fois passée l’arme à gauche.

L’idée consiste en fait à favoriser la décomposition des restes des défunts dans des chambres de compostage pour les transformer en éléments nutritifs. Ces chambres sont en réalité de petits box hexagonaux à l’intérieur desquels on recouvre la dépouille de copeaux de bois, de luzerne et de foin. Certaines bactéries naturellement présentes dans le corps se chargent ensuite du processus de compostage.

compostage humain
Le corps est placé à l’intérieur d’un caveau réutilisable comme celui-ci. Crédits : Recompose

Une première installation en 2021

La société Recompose, basée à Seattle, sera la première à proposer une telle option. « Tout sera recomposé, y compris les dents et les os, explique la société. Le matériau que nous rendons aux familles est très semblable au terreau que vous pourriez acheter dans votre pépinière ». Notez que, pour une dépouille moyenne, il ne devrait rester au final qu’environ un mètre cube de compost.

Ces restes pourront ensuite être restitués aux familles. Ceux qui ne seront pas récupérés seront plantés sur place dans des jardins dédiés. « Nous rappelleront que toute la vie est interconnectée », écrit Recompose sur son site Web.

La société vient de célébrer l’ouverture de son premier site dans un bâtiment de 1 720 mètres carrés. Il devrait normalement ouvrir ses portes au printemps 2021.

Pour les intéressés, il faudra débourser 5 500 dollars environ par personne (quasiment 5 000 euros). Le processus de recomposition coûte plus cher qu’une crémation de base, mais moins que la majorité des funérailles aux États-Unis. L’alternative est également plus durable comparée aux options d’inhumation classiques.

Source

Articles liés :

Voici ce qu’il advient de votre corps après la mort

Plus d’un an après la mort, le corps humain continue de bouger

Compostables, biodégradables : comment repérer les produits vraiment écologiques ?